Gianni Infantino
Gianni Infantino, nouveau visage du football mondial | FABRICE COFFRINI / AFP

La Fédération allemande soutient la candidature de Gianni Infantino

Publié le , modifié le

La Fédération allemande de football a annoncé mercredi qu'elle soutenait la candidature de Gianni Infantino, "la meilleure", dans la course à la présidence de la FIFA.

Le Suisse, avocat de profession, était devenu le plan B de l'UEFA (dont il est le secrétaire général) depuis la suspension de Michel Platini. Son objectif est d'obtenir la majorité des 53 votes des fédérations européennes, ce qui lui donnerait un avantage certain face à ses 4 rivaux (Cheikh Salman, Tokyo Sexwale, Ali ben Al-Hussein et Jérôme Champagne). Dans cette optique, Infantino peut se féliciter d'avoir reçu ce mardi le soutien de la Fédération allemande, laquelle estime qu'il connaît "tous les aspects du jeu", "possède d'incroyables connexions à l'international" et, en plus, "parle six langues", souligne "sa réputation et son expérience". 

Cette annonce survient au lendemain de la présentation du programme électoral d'Infantino, qui souhaite "reconstruire la confiance dans la FIFA" pour en faire "une structure moderne, crédible et transparente". Il y il propose également de porter à 40 le nombre d'équipes à la Coupe du Monde, qui pourrait être organisée dans plusieurs pays, sur le modèle de l'Euro-2020.

L'Allemagne pourrait bientôt être suivie par la Fédération française de football, comme l'a expliqué son président Noël Le Graët. "Qui soutiendrons nous ? Ce ne sera pas le Prince Ali… Il y a avant fin janvier une réunion des présidents de fédération européenne. Il y aura une position commune qui pourrait être de soutenir la candidature de Gianni (Infantino)", a-t-il déclaré mardi.