Saisons de L1 et L2 arrêtées : entre euphorie, soulagement et déception, les clubs réagissent

Publié le , modifié le

Auteur·e : Paul Giffard
Ligue 1

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Montées, descentes, clubs qualifiés pour les Coupes d'Europe, la Ligue de football professionnel a tranché ce jeudi. Comme annoncé plus tôt dans la journée, un classement au quotient a été défini sur les points pris en fonction du nombre de matches disputés. Une décision de la LFP qui a fait réagir les acteurs du football français.

  • Le PSG dédie son 9e sacre au personnel soignant

Nasser Al-Khelaifi : "Nous souhaitons dédier ce titre de champion de France de Ligue 1 2019-2020 à tous les personnels soignants et autres héros du quotidien dont l’engagement et l’abnégation depuis de longues semaines ont toute notre admiration. (...) Je tiens à remercier les joueurs, le coach, le staff sportif et médical ainsi que l’ensemble des employés du Club pour leur formidable travail. Ce trophée récompense leur engagement au quotidien. En ces temps difficiles, j’espère qu’il apportera un peu de bonheur et d’espoir à tous nos supporters . (...)"

  • 4e titre de champion de France consécutifs pour Kylian Mbappé

  • Rennes finit 3e et accroche le podium pour la toute première fois de son histoire

"Je crois que c'est la raison qui l'a emporté. On a suivi la décision de la fédération sur les championnats amateurs et c'était peut-être la décision la moins injuste". Si certains veulent faire des recours, libre à eux. Après, l'Etat a pris des décisions législatives pour sécuriser les décisions des ligues sur la classification de leur championnat, donc je pense que ces décisions vont être assez fortes juridiquement. Et on verra bien ce qu'il en adviendra. A Rennes, on est légaliste et on respecte les décisions qui sont prises par nos instances" a affirmé Nicolas Holveck, président du dernier vainqueur de la Coupe de France.

  • Les Merlus satisfaits de remonter en Ligue 1

"C’est une excellente nouvelle. Cela fait plusieurs années que l’on cherche cette montée. La saison n’a pas été à son terme, mais nous avons passé 27 matchs sur 28 dans les 2 premières places. C’est loin d’être immérité. C’est une grande satisfaction pour tout le monde. Cela récompense tout le travail" a souligné le latéral gauche lorientais Quentin Lecoeuche sur le site Maligue2.

Le président du club se réjouit, Loïc Féry dans une interview accordée à Ouest France, des derbys à venir "C’est la victoire d’un club et j’éprouve des sentiments de bonheur et de fierté ! Champion de Ligue 2. Après la Coupe en 2002, c’est le premier titre du FC Lorient dans le monde professionnel en plus de 90 ans d’histoire. Je tiens à y associer tous les amoureux des Merlus : ce titre leur appartient évidemment. Brest, Lorient, Nantes et Rennes seront en Ligue 1 en même temps. Donc on peut déjà se réjouir des huit derbys bretons à venir !"

  • Jean-Michel Aulas félicite le PSG ainsi que Lorient et pourrait réclamer des dommages et intérêts

Dans un communiqué, le club rhodanien explique avoir "pris acte de la décision proposée par le Bureau de la Ligue de Football Professionnel et entérinée cet après-midi ensuite par son Conseil d’Administration, de mettre un terme à la saison 2019/20 de Ligue 1 et de Ligue 2, en se basant sur les propos tenus par le Premier Ministre Edouard Philippe lors de sa prise de parole à l’Assemblée Nationale sur les conditions du déconfinement. Compte tenu de l’arrêt du Championnat de France de Ligue 1, décrété aujourd’hui par la Ligue, l’Olympique Lyonnais se réserve la possibilité d’intenter un recours contre cette décision et réclamer des dommages et intérêts, notamment au titre de la perte de chance et au regard des jurisprudences d’autres sports professionnels qui sont actuellement en cours, car le préjudice pour le club s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros."

  • Monaco, 9e et grand perdant avec l'OL

Oleg Petrov, Vice-Président Directeur Général du club réagit suite au communiqué de la LFP : "C’est le scénario que l’AS Monaco, comme la majorité des clubs de notre Championnat, voulait éviter. Bien que nous avions la volonté de reprendre la saison, nous prenons acte de cette décision adoptée dans un contexte sanitaire extrêmement complexe, avec ses conséquences économiques et une réalité à laquelle nous ferons face, ensemble. Nous regrettons ce classement car nous avions l’ambition de faire mieux. Durant cette saison, nous avons fourni beaucoup d’efforts – réorganisation, renforts durant le mercato – afin de changer les choses et atteindre les places européennes. Cela n’a pas tout à fait fonctionné comme nous le souhaitions."

  • Lens retrouve l'élite, cinq ans après sa descente

Les mots du président sang et or, Joseph Oughourlian : "Je ne peux que me réjouir de la décision de la Ligue de Football Pro, qui a prononcé la montée en Ligue 1 du Racing Club de Lens. Ce sont des actes sages et justes selon moi. Ma première pensée va aux Lensoises et aux Lensois, à ce peuple du Nord qui chaque jour, soignants, commerçants, agents publics, se battent contre la pandémie. Qu’ils en soient remerciés, ils font notre admiration et puisse ce moment leur donner un surcroît de bonheur et de force. Je pense ensuite aux supporters, ce merveilleux public qu’est le peuple Lensois. (...)"

  • Ajaccio, 3e de Ligue 2, est privé de barrages

La déclaration du président du club corse, Christian Leca, à l'AFP : "Je ne fais aucun commentaire pour le moment, je suis légaliste, j'attends la décision de l'AG de la Fédération Française de football (FFF), seule habilitée à valider la demande de la Ligue (LFP), le 19 mai. En fonction de la décision, j'envisagerais toutes les voies qui me sont ouvertes. Je rappelle qu'avec Clermont, Troyes (L2) et Boulogne (N1) nous avions déposé une proposition de jouer les barrages. Pourquoi empêcher un club 3e à 1 point du second de jouer les barrages ? Surtout qu'on ne demande pas de les jouer demain, on pourrait jouer quatre matches de barrage le 15 juillet. On a largement le temps d'évaluer à nouveau la situation sanitaire, et de s'entraîner, en suivant les prescriptions gouvernementales, par petits groupes. Nous pourrions aussi faire une descente, trois montées, et une Ligue 1 à 22 clubs."

  • Le LOSC échoue au pied du podium

"Face à des événements qui prévalent sur le football et dans la meilleure considération de ces conditions sanitaires, parce que c’est l’éthique et la logique sportive, le LOSC souhaitait que la solution privilégiée pour mettre un terme à la saison de Ligue 1 se passe sur le terrain. Nous sommes convaincus que la qualité de notre groupe nous aurait permis d’atteindre nos objectifs et de nous qualifier à nouveau pour la Ligue des Champions. L’hypothèse inédite du gel des résultats d’une saison tronquée nous a alors amené à participer à la recherche de solutions plus justes, plus conformes au mérite sportif et moins brutales. Comme plusieurs autres clubs, nous estimons que ces options auraient mérité d’être collectivement étudiées et discutées dans les délais raisonnables ouverts par l’UEFA à cette fin" a réagit le président de Lille dans un communiqué, Gérard Lopez.
 

  • L'OGC Nice 5e et dans l'attente d'une éventuelle qualification européenne

La réaction de Jean-Pierre Rivère, président du club dans un entretien accordé à l'Equipe : « La première satisfaction, c'est qu'on sait où on va et c'est l'essentiel. Le parcours est tracé presque complètement, le Championnat est arrêté et c'est une bonne chose dans le contexte actuel. La cinquième place est une bonne chose avec un point d'interrogation, car il est envisagé de jouer les finales des deux coupes avant le début de la saison prochaine. Nous n'avons donc pas de certitudes d'être européens. Si les finales ne sont pas jouées, nous serons directement européens mais on attend, je ne veux pas que nos supporters soient certains que nous allons être européens."

  • Le Stade de Reims obtient un très belle 6e place avec en prime, la meilleure défense de Ligue 1

Ce n'est que du "bonheur" pour Jean-Pierre Caillot : "Cet arrêt est la conséquence d’une pandémie qui sévit encore et qui préoccupe en premier lieu tout le monde. Il ne faut surtout pas l’oublier. Dans ce contexte, la fin de saison avec cette 6ème place, après la 8ème acquise la saison dernière, apporte un peu de bonheur à l’ensemble des amoureux du Stade de Reims. Un bonheur justifié et mérité tant ce classement reflète l’excellent parcours de cette équipe que l’on a tous eu plaisir à voir évoluer et qui a fait honneur au mot « cohésion ». Un super groupe qui a travaillé dur et dont je salue le travail du staff et des joueurs dans leur ensemble."

  • Amiens, 19e, retourne en Ligue 2, trois ans après sa montée

Le président du club picard, Bernard Joannin, s'est insurgé contre la décision de la LFP et l'a fait savoir sur le compte Facebook de l'ASC : "Je trouve cette décision injuste et mon rôle est de défendre les intérêts de l'Amiens SC. J'irai jusqu'au bout dans cette défense. Juridiquement, nous devons voir si cette décision est fondée. Dans le monde amateur comme professionnel, plusieurs présidents sont très déçus de cette décision qui ne porte pas d'équité sportive. Il restait 30 points à distribuer et nous étions à quatre longueurs de Nîmes ! Le foot a manqué d'humanité dans cette décision."

  • Dijon valide son maintien

Olivier Delcourt est apaisé par cette décision. Il a témoigné sur Le Bien Public : "On ne peut pas dire que je sois content, mais je suis soulagé que la LFP ait suivi les directives du Président de la République et du Premier ministre, qui avait annoncé la fin de la saison mardi. On est dans une période de pandémie et de crise, et le principal est que l’on se sorte de ce Covid. Le foot n’est pas différent des autres sports et des entreprises. On se doit de respecter les décisions et de les commenter. Dijon se maintient en Ligue 1, c’est bien, je ne vais pas cracher dans la soupe. J’aurais préféré, sans hypocrisie, qu’on l’obtienne sur le terrain pour que l’équité sportive soit respectée."

  • Brest et Angers prolongent en Ligue 1

Dans le ventre mou de L1, les deux clubs restent pour au moins une année supplémentaire dans l'élite.

  • Le Paris FC et Caen donnent rendez-vous la saison prochaine en Ligue 2

Après avoir flirté longtemps avec la zone de relégation, le PFC et le SMC terminent, respectivement, 16e et 13e. Ils évolueront donc en deuxième division lors de la nouvelle campagne.

  • Le Mans prend acte de la décision malgré la relégation en National 1

Dans un communiqué publié sur le site officiel du club, les Manceaux prennent "acte de la fin de la saison 2019-2020 de Domino's Ligue 2, décidée ce jeudi après-midi par le Conseil d’Administration de la LFP. Le classement final est celui de la 28e journée. Le C.A. a décidé aussi de proposer à l’Assemblée Générale de la LFP de se prononcer sur le format de la Ligue 2, plus précisément sur le nombre de montées et descentes entre Ligue 2 et National. L’A.G. doit se tenir le 20 mai prochain. Dans l’attente du verdict, le Club estime que la décision d’arrêter le championnat est la plus sage pour la santé de chacun et espère un verdict juste et solidaire."

Paul Giffard paul_gfrd