Kylian Mbappé rend hommage à Aymen, l'adolescent tué par balle à Bondy

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
Kylian Mbappé
Kylian Mbappé lors de la défaite du PSG face à Monaco (0-2), le 21 février 2021. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Samedi soir, après la victoire du PSG à Dijon, Kylian Mbappé s'est exprimé sur Twitter pour rendre hommage au jeune adolescent tué par balle à Bondy, le vendredi 26 février. L'attaquant s'est montré très ému après ce drame qui est survenu dans sa ville d'enfance.

Quelques heures après avoir inscrit un doublé sur la pelouse de Dijon samedi 27 février (4-0), l'attaquant du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé a rendu un joli hommage sur les réseaux sociaux à Aymen, le jeune adolescent tué par balle à Bondy la veille. Ayant grandi dans cette ville de Seine Saint-Denis, le footballeur de 22 ans a tenu à réagir après ce drame en apportant son soutien aux proches de la victime. "Repose en paix. Mes condoléances les plus sincères à ses proches", a notamment tweeté le champion du monde.

Le jeune de 15 ans était dans une maison de quartier lorsqu'il a été abattu par un tireur qui se trouvait dans la rue vendredi 26 février aux alentours de 17 heures. "À ce stade des investigations, il apparaît qu’un différend opposait la victime et ses agresseurs depuis près d’un an sans que l’origine ne soit, pour l’heure, connue", a précisé le parquet de Bobigny dans un communiqué. Les deux auteurs présumés se sont rendus d'eux-mêmes à la police samedi dans l'après-midi. Les hommes de 17 et 27 ans sont actuellement placés en garde à vue. 

Mbappé, footballeur engagé 

Le Parisien n'a jamais hésité à montrer son soutien aux personnes dans le besoin ni à prendre la parole. Au cours du match contre Dijon samedi 27 février, l'attaquant avait également adressé un message personnel à Louïss, jeune supporter du PSG de neuf ans, atteint d'un cancer. Le 28 février 2020 il avait aussi écrit une lettre, publiée dans The Players Tribune, adressée aux jeunes de banlieue dans laquelle il rappelait l'importance de rêver. "À Bondy, dans le 93, dans les banlieues, il n’y a peut-être pas beaucoup d’argent, c’est vrai. Mais nous sommes des rêveurs. Nous sommes nés comme ça, je pense. Peut-être parce que rêver ne coûte pas grand chose. En fait, c’est gratuit." En janvier de la même année, il a également lancé sa propre association "Inspired by KM" via laquelle il a décidé d'accompagner 98 (comme son année de naissance) filles et garçons jusqu'à leur entrée dans la vie active.