Jürgen Klinsmann
Jürgen Klinsmann | AFP

Klinsmann limogé de son poste de sélectionneur des USA

Publié le , modifié le

Fortement critiqué au lendemain de la déroute (4-0) de son équipe face au Costa Rica, après celle face au Mexique (2-1), lesquelles compromettent sérieusement sa qualification pour le Mondial-2018, le sélectionneur allemand des Etats-Unis Jurgen Klinsmann a été officiellement démis de ses fonctions lundi. Sélectionneur mais aussi directeur technqiue national, il était en poste depuis 2011.

Le président de la Fédération américaine, Sunil Gulati, avait alimenté les rumeurs et les critiques en lui apportant un soutien plus que timide, après la rencontre face au Coast Rica: "On ne prend pas de décisions immédiatement après un match, on va réfléchir à ce qu'il s'est passé, on va en discuter avec Jürgen et regarder notre situation", a-t-il indiqué. Klinsmann lui-même se montrait plutôt confiant, déclarant ce lundi "nous sommes dans une phase de transition avec cette équipe...Les jeunes doivent encore faire leur place, il nous faut trouver des nouveaux leaders, il y a encore des défis techniques à relever, mais c'est normal à ce stade. Tout cela sera résolu quand nous irons en Russie, car je suis absolument persuadé que nous nous qualifierons". Pourtant, la Fédération américaine n'a apparemment pas souhaité poursuivre dans "la continuité" que réclamait son sélectionneur

Les Etats-Unis sont 6e et derniers des éliminatoires de la zone Concacaf. S'ils n'ont pas perdu tout espoir de finir à l'une des trois premières places directement qualificatives pour la prochaine Coupe du monde, ou à la 4e, synonyme de barrage, puisqu'il leur reste huit matches à disputer, ils n'auront plus le droit à l'erreur lorsqu'ils affronteront fin mars le Honduras et le Panama.  Depuis le Mondial-2014, où son équipe était sortie d'un groupe très relevé comprenant l'Allemagne, le Portugal et le Ghana, avant de tomber avec les honneurs en 8e de finale contre la Belgique (2-1), Klinsmann , 52 ans, a dilapidé une bonne partie de son crédit. Son équipe a terminé à une décevante 4e place de la Gold Cup 2015 organisée à domicile et n'a pas décroché sa qualification pour la Coupe des Confédérations 2017 après sa défaite dans un barrage contre le Mexique (3-2 a.p.). Il avait toutefois consolidé sa position en conduisant son équipe à la 4e place de la Copa America du Centenaire en juin dernier, en surclassant notamment le Costa Rica (4-0).

Christian Grégoire