Henri Michel - Kénya
Henri Michel a quitté ses fonctions de sélectionneur du Kénya | AFP - ABDELHAK SENNA

Kenya: Henri Michel quitte son poste de sélectionneur

Publié le , modifié le

Le Français Henri Michel a quitté son poste de sélectionneur du Kenya, quatre mois à peine après avoir été nommé en remplacement du Kényan Francis Kimanzi, a-t-il annoncé dans un communiqué.

"Pour couper court aux interprétations fondées sur de fausses informations récemment publiées dans la presse kényane, je voudrais clarifier que je n'ai pas trouvé d'arrangement à l'amiable à temps concernant ma mise en conformité avec plusieurs clauses de mon contrat," a expliqué Michel dans un communiqué  relayé par l'ambassade de France.  "Par conséquent, j'ai décidé d'arrêter de travailler avec la Fédération  kényane de football par lettre recommandée datée du 10/12/2012," a-t-il ajouté.

L'avenir kényan de l'ancien sélectionneur de la France, du Cameroun, de la  Tunisie, de la Côte d'Ivoire et la Guinée Equatoriale, faisait l'objet de  nombreuses spéculations depuis qu'il avait été écarté de deux matches, l'un en Ouganda et l'autre au Burundi le week-end dernier. La sélection kényane avait auparavant perdu les deux seuls matches disputés  sous son autorité, contre la Tanzanie et l'Afrique du Sud. La Fédération kényane n'était pas immédiatement joignable pour commenter  l'information. Les montants des salaires de Michel et de ses deux adjoints français n'ont  jamais été publiés, mais des informations avaient fait état d'un total, pour  les trois, de quatre millions de shillings (environ 35.000 euros) par mois. Michel, 65 ans avait été nommé en août sélectionneur du Kenya, face à trois  autres candidats, dont son compatriote Raymond Domenech et le Belge Adel  Amrouche. L'entraîneur-adjoint James Nandwa a été nommé sélectionneur intérimaire, en  remplacement du technicien français.

AFP