Jeunechamp fait appel

Publié le , modifié le

Le défenseur de Montpellier Cyril Jeunechamp, suspendu pour un an pour violences envers un journaliste, a décidé de faire appel de sa sanction. C'est ce qu'indique son club dans un communiqué alors que le joueur ne s'est toujours pas exprimé depuis la décision de la commission de discipline.

La sanction, si elle était confirmée, signifierait probablement la mise à la retraite du défenseur latéral gauche, à la carrière marquée par de nombreux cartons rouges et des excès d'engagement réguliers lors des rencontres. Arrivé dans l'Hérault en 2009, Jeunechamp a auparavant évolué à Nîmes , Auxerre, Rennes et Nice. 

Jeunechamp, 37 ans, a été sanctionné jeudi dernier pour avoir frappé au visage un journaliste après un match à Valenciennes le mois dernier. Il n'avait pas apprécié un article de José Barroso dans L'Equipe quelques jours plus tôt et sa brutalité avait "entraîné une ITT inférieure ou égale à huit jours" pour le journaliste. 

Le joueur a reçu le soutien de son club qui, tout en condamnant "le geste qui n'était pas admissible quel que soit le contexte", a souligné que son joueur avait "toujours eu un comportement et une implication exemplaires au cours de son contrat sous le maillot montpelliérain".  L'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) lui a également apporté son "son soutien", jugeant sa sanction "disproportionnée".