Javier Pastore : une nouvelle carte à jouer pour Emery

Javier Pastore : une nouvelle carte à jouer pour Emery

Publié le , modifié le

Après une belle prestation contre l’OM, Javier Pastore a confirmé son retour en forme contre Niort (2-0). L’Argentin semble déterminé à disputer la fin de saison en tant que titulaire avec le PSG. Di Maria n’a qu’à bien se tenir…

Victime d’une blessure à la cheville, celui que l’on surnomme « El Flaco », n’avait plus été titulaire dans un match en Ligue 1 depuis près de six mois. Auteur d’une belle performance à Marseille dimanche (5-1 lors de la 27ème journée de Ligue 1. Pastore a confirmé face à Niort en coupe de France. Il postule de nouveau à une place de titulaire au PSG. Rentré en cours de match, il a inscrit le premier but de Paris avant de délivrer une passe décisive pour Edinson Cavani. Après le match, le milieu argentin s’est exprimé au micro de RMC. L’Argentin, sous contrat avec le club de la capitale jusqu’en 2019, souhaite dorénavant « jouer tous les matchs » et a confirmé que ses soucis de santé étaient derrière lui : « je me consacre aujourd’hui uniquement au football et je suis à la disposition du coach pour chaque rencontre ». Sa forme du moment pourrait lui permettre de retrouver une place de titulaire chez les Rouges et Bleus, lui qui reste sur 1 but et 2 passes décisives lors de ses deux dernières rencontres. 

En concurrence avec Di Maria

Cependant, beaucoup de choses ont été chamboulées au PSG depuis que Pastore s’est blessé, c'était le 20 novembre 2016 face à Nantes, lors de la 13ème journée. L’arrivée de Julian Draxler y est surement pour quelque chose. Le milieu Allemand s’est très bien adapté au collectif parisien au point de mettre Angel Di Maria sur le banc lors des dernières rencontres en Ligue 1 et devenir un titulaire indiscutable. Quand à Lucas, il brille depuis le début de saison. Le Brésilien auteur de 9 buts et 3 passes décisives, a retrouvé l'efficacité au point de devenir le joueur le plus utilisé par Emery cette saison (24 titularisations). L’entraineur parisien devra donc faire des choix en attaque et pourrait faire des déçus. Un moment de vérité aura sûrement lieu samedi après-midi au Parc pour la 28ème journée face à Nancy. Pour la première fois depuis le début de la saison, les quatre milieux offensifs de Paris (Lucas, Di Maria, Pastore et Draxler) seront à disposition du coach espagnole. De bonne augure donc avant de disputer son huitième de finale retour en Ligue des Champions à Barcelone. Emery devra trancher entre quatre joueurs, qui ont coûté plus de 160 millions d’euros au club parisien.

Samuel Gotajner