Victoire difficile de la Roma

Publié le , modifié le

L'AS Rome a pris de l'air à la deuxième place du Championnat d'Italie en allant battre Bologne dans la douleur (1-0) au stade Renato Dall'Ara en ouverture de la 25e journée de Serie A.

Les hommes de Rudi Garcia ont montré le meilleur - une première mi-temps à  la domination sans conteste - comme le pire - beaucoup d'imprécisions en  deuxième période -, mais s'en sont sortis en conservant, malgré les assauts de  Bologne (16e) l'avantage obtenu grâce à un but de Nainggolan (37e). La Louve, seul club de la tête du classement à ne pas avoir disputé de  match européen cette semaine, a souffert.

Pourtant, les Romains ont dominé la première mi-temps, notamment côté  gauche avec un gros travail de Gervinho, qui parvenait à plusieurs reprises à  transpercer la défense de Bologne. Un travail qui payait à la 37e minute  lorsque, lancé, il parvenait à servir Pjanic: celui-ci centrait avec une  précision parfaite dans la surface sur Nainggolan, qui n'avait qu'à ouvrir le  pied pour mettre la balle au fond. En face les Bolognais couraient beaucoup sans jamais réellement inquiéter  De Sanctis. Au retour des vestiaires, le scénario s'inversait. Les hommes de Rudi  Garcia semblaient éteints. Les Bolognais, regonflés, les empêchaient de  conserver la moindre balle, mais gachaient leurs occasions devant le but de De  Sanctis.

Côté romain, les percussions de Gervinho se montraient moins efficaces, et  le jeu beaucoup plus approximatif. La Louve ne devait son salut qu'au sang  froid de Castan, Taddei et Benatia, sous les coups de boutoir permanents des  attaquants Rossoblu (68, 72, 84, 92+3). Les hommes de Rudi Garcia saisissent l'occasion de mettre la pression sur  leurs rivaux et de recoller à 6 points de la Juventus Turin, qui reçoit demain  le Torino.

AFP