Luca Toni
Luca Toni encore décisif | AFP

Vérone dompte Milan

Publié le , modifié le

L'Hellas Vérone a fêté son retour en Serie A en battant l'AC Milan (2-1) grâce à un doublé de Luca Toni (36 ans), samedi pour la 1re journée du championnat d'Italie.

Toni a éclipsé Balotelli. Deux buts de la tête, sa grande spécialité, ont  renversé le match et offert une victoire de prestige à un club qui retrouvait  l'élite après onze longues années d'absence. Le Milan entame la Serie A par une défaite, comme l'an dernier, et n'a  psychologiquement pas bien préparé son barrage retour de Ligue des champions,  mercredi contre le PSV Eindhoven (1-1 à l'aller aux Pays-Bas).

Les acclamations du stade Bentegodi pour Toni ont supplanté les  applaudissement ironiques réservés à Mario Balotelli, plutôt que les "bouh"  racistes redoutés. "Balo" avait chauffé l'avant-match en évoquant les  précédents du public véronais, et écrit sur le média social Twitter un  provocateur: "Le Brescian arrive", Brescia étant un traditionnel rival de  Vérone.

Le Milan était pourtant bien parti. Après ses pouces pour les "tweets",  Balotelli a fait parler ses pieds et servi Andrea Poli pour le premier but (14)  de la Serie A 2013-2014. Le milieu arrivé cet été de la Sampdoria Gênes a parfaitement exploité le  petit ballon glissé par "Super Mario", et effacé d'un crochet deux défenseurs  de Vérone, Vangelis Moras et Fabrication Cacciatore, avant de marquer.

Hellas, 11 ans après

D'abord au centre de l'action, Balotelli a également provoqué le premier  avertissement de la saison, adressé à Jorginho (20) pour une faute sur  l'attaquant de l'équipe d'Italie. Mais ensuite il s'est enfermé dans des  tentatives trop personnelles, a - encore - pris un carton jaune pour  protestation (89), et Vérone est revenu.

L'égalisation est arrivée sur corner, grâce à un but de la tête du Mathusalem des buteurs italiens (30), recrue vedette de Vérone cet été. Son  110e but en 250 matches de Serie A est le premier de l'Hellas depuis onze ans  en Serie A.

Toni a doublé la mise sur un centre du Serbe Bosko Jankovic, smashé du  front dans la cage d'Abbiati (53). Vérone a ensuite bien défendu et aurait même  pu marquer encore en contre. Mais ce 2-1 suffit au bonheur des "Gialloblu".

AFP