Un jour Samp' pour la Juve, Rome se rapproche

Un jour Samp' pour la Juve, Rome se rapproche

Publié le , modifié le

La Juventus ayant concédé le nul à Turin contre la Sampdoria Gênes (1-1), l'AS Rome peut se rapprocher à un point de la tête si elle gagne au Genoa, dimanche (14h00) lors de la 15e journée en Italie.

Et de trois. La Juve tenue en échec pour la troisième fois d'affilée lâche ses premiers points de la saison à domicile en Serie A et marque nettement le pas. La Sampdoria revient à la hauteur de la troisième place, à égalité avec son grand rival, le Genoa, et la Lazio Rome, vainqueur samedi de l'Atalanta Bergame (3-0). Après deux 0-0 à Florence et contre l'Atletico Madrid en Ligue des champions, le leader s'est laissé rejoindre sur la superbe égalisation de Manolo Gabbiadini, d'un intérieur du gauche brossé, son sixième but en Serie A cette saison (51).

La Juve avait pourtant mis le match en pente douce en marquant dès la 12e minute grâce au premier but "bianconero" de l'arrière-gauche Patrice Evra, une tête puissante au timing parfait sur corner. Ce point récompense la volonté de jouer à armes égales de la "Samp", surtout après la mi-temps. Sinisa Mihajlovic venait de faire entrer Gabbiadini, son meilleur buteur, curieusement laissé sur le banc au coup d'envoi. L'entraîneur serbe s'est ravisé après son choix initial un peu trop timide.

Côté Juve, Massimiliano Allegri paie peut-être les conséquences des consignes très prudentes données à ses joueurs contre la "Viola" puis l'Atletico. Ses hommes n'arrivent plus à piquer comme lors de leur somptueux  mois de novembre, où ils écrasaient tout sur leur passage. La Sampdoria a même frôlé l'exploit sur une frappe déviée de Gabbiadini  pêchée par Gianluigi Buffon dans sa lucarne (85). Déjà avant la mi-temps un tir de Fabrizio Cacciatore avait ricoché sur plusieurs joueurs comme une boule de flipper avant de finir dans les bras du gardien de l'équipe d'Italie (38). La parole est désormais à l'AS Rome, qui avait déjà manqué une occasion la  semaine dernière en concédant le nul à Sassuolo (2-2) au stade Olympique.

Jean Charbon