Totti AS Rome
Francesco Totti | ANDREAS SOLARO/AFP

Totti régale, Naples et Milan dans un mouchoir

Publié le , modifié le

Naples et l'AC Milan se sont imposés dimanche grâce à des doublés des deux grandes stars du Championnat d'Italie, Edinson Cavani et Mario Balotelli, pour conserver leurs positions: le Napoli reste deuxième, 2 points devant le Milan, loin derrière la Juventus.

CAVANI DEBLOQUE SON COMPTEUR. Cavani n'avait plus marqué depuis le 27 janvier, et son silence avait précipité la chute de Naples, qui reste à 9 longueurs de la Juventus Turin, vainqueur la veille à Bologne (2-0), et n'a plus guère de chance de finir champion. Mais le réveil du meilleur buteur de la Serie A (20 buts) est une bonne nouvelle pour la course à la 2e place, directement qualificative pour la Ligue des champions. Après avoir ouvert le score sur penalty (il en avait raté un la journée précédente), l'Uruguayen a signé le 2-1. L'Atalanta a encore une fois égalisé, par German Denis (le 1-1 vient d'un but contre son camp de Paolo Cannavaro), mais Goran Pandev a offert au Napoli une victoire qui manquait depuis cinq matches. Le Macédonien aussi s'est débloqué, il n'avait plus marqué lui depuis le 7 décembre.
   
"SUPER MARIO" EN HEROS. Balotelli est en pleine forme depuis son arrivée au mercato, il a signé ses 6 et 7e buts en six matches sous le maillot rossonero. Il a d'abord marqué sur un penalty qu'il s'est lui-même procuré, après avoir été retenu par Salvatore Aronica dans la surface, puis a profité d'un excellent travail du Français Mbaye Niang pour signer son second doublé. Palerme, qui a changé pour la 5e fois d'entraîneur cette saison, reste dernier avec Pescara, battu à domicile par le Chievo Vérone (2-0). Pour ces deux-là, ça sent la Serie B.
   
TOTTI DANS L'HISTOIRE. Quatre jours après l'élection du pape François, un autre Francesco adoré des Romains, Totti, a signé le deuxième but de la victoire contre Parme (2-0), son 226e but en championnat pour la Roma, devenant seul deuxième meilleur buteur de l'histoire de la Serie A, devant le Suédois Gunnar Nordahl (225), mais encore à 48 buts de Silvio Piola. Sur un coup franc direct  imparable, il a ramené son équipe à la hauteur de la Lazio, battue sous la neige au Torino (1-0) sur un but du Brésilien Jonathas en fin de match (82e), et de l'Inter, bloquée par la neige à Gênes (match remis). Dans la course à la Ligue des champions, Milan mène toujours la danse avec sept points d'avance sur le trio des clubs romains et de l'Inter. Seule la Fiorentina a tenu le rythme en battant le Genoa (3-2) pour rester à trois longueurs du Milan. Mais la "Viola" reçoit justement l'AC Milan le 7avril pour la 31e journée, ça promet déjà...

AFP