Francesco Totti
Francesco Totti (AS Rome). | ALBERTO LINGRIA / AFP

Totti fait plier l'Inter

Publié le , modifié le

En inscrivant un doublé ce samedi sur la pelouse de l'Inter Milan ce samedi (3-0), Francesco Totti a permis à la Roma de poursuivre sur la lancée de son début de saison historique (7 victoires en 7 matches) et de prendre le large en tête du classement (+5 points) en attendant le match de Naples face à Livourne.

S'il continue comme ça, Rudi Garcia va devenir l'idole du peuple romain. Arrivé sur la pointe des pieds dans la capitale Italienne, l'ancien entraîneur du LOSC réalise tout simplement le meilleur début de saison de l'histoire du club avec 7 victoires en autant de rencontres. Et si l'on attendait un vrai test avant de se prononcer sur le niveau réel de son équipe, celui-ci est arrivé avec un déplacement périlleux sur la pelouse de l'Inter. Et c'est peu dire que celui-ci a été passé avec brio après cette victoire (3-0), le plus large succès des Romains dans ce stade. Un stade où résonnait en fin de match le nom de Rudi Garcia, scandé par les supporters présents à Giuseppe Meazza. 

Ce n'est que le début de saison, mais la Roma a des statistiques  ébouriffantes. Sept sur sept en Serie A, un seul but encaissé, 20 marqués, un  Francesco Totti sublime, auteur d'un doublé et d'une passe décisive, un  Gervinho plus dribbleur que jamais qui a apporté les deux premiers buts...  Bref, un rythme de champion.

Meilleure défense d'Europe


L'Inter en revanche a subi sa première défaite de la saison et grillé son  excellente début de saison dans cette déroute. La Roma prend 5 points d'avance  et peut attendre sereinement Naples-Livourne et le choc Juventus-AC Milan dimanche, sa première place est bien au chaud. Walter Mazzarri a perdu son tête-à-tête avec Garcia, ses joueurs n'ont  presque jamais trouvé la faille dans la meilleure défense des grands  championnats européens.

La Roma a ouvert le score par son capitaine Francesco Totti (18), décalé  par Gervinho, et qui a trouvé le petit filet en frappant au milieu d'une forêt  de jambes, laissant Samir Handanovic planté dans son but. Morgan De Sanctis n'a pas bougé non plus sur le missile de Fredy Guarin,  mais le ballon du Colombien s'est écrasé sur le poteau (25). Le gardien romain  a bloqué sur sa ligne une tête de Ricky Alvarez dans la minute suivante, et  après ce moment de pression sur le 1-0, l'Inter n'a plus été dangereuse. 3-0 à la mi-temps Un nouveau dribble dévastateur de Gervinho, que les retrouvailles avec  Garcia ont ramené à son niveau de champion de France 2011, a entraîné une faute  d'Alvaro Pereira et coûté un penalty aux "Nerazzurri". Totti l'a transformé (40), signant son 230e but en Serie A, tous pour la  Roma. Juste avant la mi-temps, les leaders ont achevé l'Inter sur un contre  éclair conclu par Alessandro Florenzi, servi dans le bon tempo par Totti (44).  A la pause, Mazzarri a fait entrer Mauro Icardi pour avoir plus de poids en  attaque, puis Diego Milito pour les 20 dernières minutes, mais rien n'a changé. La Roma est passé plus près du 4-0 en contre que l'Inter de la réduction du score, sur une belle volée en pivot de Florenzi (47) ou un face-à-face  Gervinho-Handanovic remporté par le gardien slovène (72). La seule craquelure dans le plan de la Roma est venue de l'exclusion de  Federico Balzaretti, pour deux jaunes (50, 79). Après cette nouvelle démonstration, le choc de la 8e journée contre Naples  ressemble déjà à un tremplin pour la Roma. La passe de huit?

La Roma a ouvert le score par son capitaine Francesco Totti (18), décalé  par Gervinho, et qui a trouvé le petit filet en frappant au milieu d'une forêt  de jambes, laissant Samir Handanovic planté dans son but. Morgan De Sanctis n'a pas bougé non plus sur le missile de Fredy Guarin,  mais le ballon du Colombien s'est écrasé sur le poteau (25). Le gardien romain  a bloqué sur sa ligne une tête de Ricky Alvarez dans la minute suivante, et  après ce moment de pression sur le 1-0, l'Inter n'a plus été dangereuse. 

3-0 à la mi-temps

Un nouveau dribble dévastateur de Gervinho, que les retrouvailles avec  Garcia ont ramené à son niveau de champion de France 2011, a entraîné une faute  d'Alvaro Pereira et coûté un penalty aux "Nerazzurri". Totti l'a transformé (40), signant son 230e but en Serie A, tous pour la  Roma. Juste avant la mi-temps, les leaders ont achevé l'Inter sur un contre  éclair conclu par Alessandro Florenzi, servi dans le bon tempo par Totti (44). 

A la pause, Mazzarri a fait entrer Mauro Icardi pour avoir plus de poids en  attaque, puis Diego Milito pour les 20 dernières minutes, mais rien n'a changé. La Roma est passé plus près du 4-0 en contre que l'Inter de la réduction du score, sur une belle volée en pivot de Florenzi (47) ou un face-à-face  Gervinho-Handanovic remporté par le gardien slovène (72). La seule craquelure dans le plan de la Roma est venue de l'exclusion de  Federico Balzaretti, pour deux jaunes (50, 79).

Après cette nouvelle démonstration, le choc de la 8e journée contre Naples  ressemble déjà à un tremplin pour la Roma. La passe de huit?

Victor Patenôtre