Serie A: A presque 39 ans, Zlatan Ibrahimovic lance Milan avec un doublé

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé avec l'AC Milan face à Bologne, le 21 septembre 2020
Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé avec l'AC Milan face à Bologne, le 21 septembre 2020 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Inusable. A presque 39 ans, Zlatan Ibrahimovic a montré qu'il était toujours aussi essentiel en offrant d'un doublé la victoire à l'AC Milan face à Bologne (2-0), lundi lors de la 1re journée de Serie A.

Dominateurs pendant une heure de jeu, les Rossoneri ont réussi leur rentrée grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic et se hissent à la 3e place à égalité avec Naples. Les Milanais auraient pu faire encore mieux si l'attaquant suédois, parfaitement lancé en contre par Hakan Calhanoglu, n'avait pas raté le cadre déserté par le gardien Lukasz Skorupski qu'il venait de déborder (63e).

Omniprésent à deux semaines de son 39e anniversaire, Ibrahimovic aurait pu aussi ouvrir le score dès la 12e minute, après un travail de Davide Calabria côté droit, s'il n'avait pas trop croisé son tir en position de pivot. Mais difficile d'en vouloir à l'immortel "Zlatan", qui débute sa 22e saison professionnelle, quand on le voit s'élever plus haut que Danilo, sur un centre millimétré de Théo Hernandez, pour placer une tête piquée qui ne laisse aucune chance à Skorupski (35e, 1-0).

Le gardien polonais n'a pas pu faire grand-chose non plus sur le second but, un penalty consécutif à une faute de Riccardo Orsolini sur Ismaël Bennacer et envoyé dans la lucarne droite par la légende suédoise (51e, 2-0). En fin de match, Bologne, sauvé par Skorupski qui a détourné une demi-volée de Hernandez (77e), s'est réveillé mais Gianluigi Donnaruma a remporté son duel face à Andreas Skov Olsen (79e), et Federico Santander a trouvé la transversale (88e). Bologne a fini sans Mitchell Dijks, exclu (88e). Ibrahimovic quant à lui se voit toujours plus grand.

AFP