Serie A : Pirlo-Gattuso, le duel des disciples de Carlo Ancelotti

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Gattuso et Pirlo ont tous les deux joué sous Ancelotti à l'AC Milan entre 2001 et 2009
Gattuso et Pirlo ont tous les deux joué sous Ancelotti à l'AC Milan entre 2001 et 2009 | GIUSEPPE MAFFIA / NURPHOTO / NURPHOTO / FEDERICO PROIETTI / DPPI VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Face à Naples ce dimanche soir, Andrea Pirlo va retrouver Gennaro Gattuso et connaître son deuxième vrai test avec la Juventus après le match nul obtenu la semaine dernière sur la pelouse de la Roma (2-2). Les deux anciens coéquipiers de l’AC Milan font partie d’une longue liste d’anciens joueurs à s’être lancés dans une carrière d’entraîneur après avoir côtoyé Carlo Ancelotti. Désormais à Everton, Il Mister a en effet influencé bon nombre de ses protégés, et continue encore de le faire.

Durant leurs années passées ensemble à l’AC Milan entre 2001 et 2011, Andrea Pirlo et Gennaro Gattuso ont quasiment tout partagé : des victoires en Ligue des champions (2003, 2007), en Serie A (2004, 2011) et avec la sélection nationale en Coupe du monde (2006). Des défaites également comme cette invraisemblable finale de C1 perdue contre Liverpool à Istanbul en mai 2005. Et un entraîneur : Carlo Ancelotti.

Désormais entraîneurs de la Juventus et de Naples, Pirlo et Gattuso vont s’affronter pour la première fois sur les bancs de touche. Un gros test pour le premier, intronisé à la tête de l’équipe première de la Vieille Dame l’été dernier. Gattuso, lui, est plus expérimenté puisqu’il a passé le cap dès 2013 en débutant sa carrière d’entraîneur en Suisse. Ce premier duel entre deux des piliers du Milan des années 2000 est représentatif de ce qu’a légué à ses anciens joueurs Carlo Ancelotti, qui a eu un impact non négligeable sur la carrière de ses anciens protégés.

Parmi les nombreux joueurs qu’a vu passer Ancelotti à l’AC Milan entre 2001 et 2009, 24 sont devenus entraîneurs, et exercent ou ont exercé en Italie ou à l’étranger. Parmi eux, Gattuso et Pirlo donc, mais également Filippo Inzaghi (Benevento), Alessandro Nesta (Frosinone), Cristian Brocchi (Monza), Jaap Stam (FC Cincinnati), Hernán Crespo (Defensa y Justicia), Andriy Shevchenko (Ukraine), Massimo Oddo (Pescara) ou encore Cosmin Contra (Dinamo Bucarest). Le tout sans compter Antonio Conte (Inter Milan) et Zinédine Zidane (Real Madrid), qu’Ancelotti a eus sous ses ordres à la Juventus.

Pirlo, Gattuso, Shevchenko et Seedorf, ici avec le maillot du Milan en 2003, sont tous devenus entraîneur par la suite
Pirlo, Gattuso, Shevchenko et Seedorf, ici avec le maillot du Milan en 2003, sont tous devenus entraîneur par la suite © PATRICK HERTZOG / AFP

"Chacun d'entre nous a pris quelque chose de Carlo"

Si tous n’ont pas nécessairement la même réussite et ne partagent pas forcément les mêmes principes de jeu, "chaque ancien joueur d’Ancelotti devenu entraîneur a pris un peu de lui. Ils tentent tous de le reproduire d’une manière ou d’une autre", assure Guillaume Maillard-Pacini, journaliste et spécialiste de la Serie A. "C’est vrai qu’on est nombreux à être devenus entraîneurs. Chacun d’entre nous a pris quelque chose de Carlo", confirmait Andriy Shevchenko à The Athletic en juin dernier, lui qui occupe le poste de sélectionneur de l’Ukraine depuis 2016.

Parmi les qualités d'entraîneur d’Ancelotti, "cette capacité à créer un lien unique avec ses joueurs, une relation père-fils", explique Guillaume Maillard-Pacini. Ces dernières années, Inzaghi, Nesta ou encore Crespo ont ainsi expliqué dans des interviews que l'actuel entraîneur d'Everton incarnait pour eux une figure paternelle. L’un des plus marqués par ce lien fort créé par Ancelotti n’est autre que Gattuso. "Les deux étaient en véritable symbiose. Il est de loin le joueur devenu entraîneur qui a été le plus marqué par Ancelotti", indique Guillaume Maillard-Pacini. "Si Zidane est celui, pour moi, qui se rapproche le plus d'Ancelotti de manière globale, c'est vrai que Gattuso est, parmi les Italiens, le plus marqué", abonde Johann Crochet, correspondant en Italie pour RMC Sport.

Gattuso et Pirlo, plus modernes que leur mentor

De son mentor à l’AC Milan, Gattuso s’est donc inspiré du management des joueurs, en établissant une proximité importante avec eux. "Gattuso a été très fort lors de son arrivée à Naples (en décembre 2019, ndlr), il a réussi à recomposer un vestiaire complètement éclaté qui venait de réaliser une mutinerie en Ligue des champions", ajoute le spécialiste de la Serie A. Signe que Gattuso a réussi à imiter la gestion des joueurs d’Ancelotti avec succès, les propos de l'ancien lillois Victor Osimhen lors de son arrivée en Italie cet été : "J’ai été convaincu de rejoindre Naples quand j’ai parlé avec l’entraîneur et le président (Aurelio de Laurentiis, ndlr). Ils ont été comme des pères pour moi." À l'instar de Gattuso, Pirlo est également du genre "à caresser le vestiaire dans le sens du poil", selon Johann Crochet. "Il est comme Filippo Inzaghi (qui a fait monter Benevento en Serie A cette saison, ndlr), il prend de la hauteur, il ne va pas accabler ses joueurs. Ils peuvent pousser des coups de gueule évidemment, mais c'est un management très souple".

Gennaro Gattuso aux côtés de Carlo Ancelotti en 2008
Gennaro Gattuso aux côtés de Carlo Ancelotti en 2008 © GIUSEPPE CACACE / AFP

Et en termes d'idées de jeu ? "Gattuso et Pirlo sont plus modernes qu'Ancelotti", tranche Johann Crochet. "Mais Gattuso ressemble plus à Ancelotti dans son approche, il est davantage dans le contrôle. Il aime bien que ces joueurs prennent les espaces, comme le Milan d'Ancelotti, avec également une culture plus défensive. Pirlo, de son côté, semble plus ambitieux. On se base surtout sur ce qu'il dit et sur sa thèse puisqu'il vient de débuter", ajoute le correspondant. Selon Rui Costa, coéquipier de Pirlo entre 2001 et 2006 en Lombardie qui a accordé une interview à Tuttosport cette semaine, "dans ce qu'il [Pirlo] fait à la Juventus, au-delà des systèmes, je revois l’idée qu’il y avait dans notre Milan de faire cohabiter des joueurs de qualité. On se souvient de nous pour la Ligue des champions 2003, mais la première fois qu’Ancelotti a essayé le milieu à quatre (avec Rui Costa, Pirlo, Gattuso et Seedorf, ndlr), je me souviens que nous nous sommes regardés en se demandant comment jouer de cette manière."

D'autres disciples dans les années à venir ?

Un schéma que tentera d’imiter le nouvel entraîneur de la Juventus, mais avec ses propres idées. "Pirlo a toujours été plus indépendant par rapport à un Gattuso par exemple, il a ses propres dogmes. Il a appris auprès d’Ancelotti mais également auprès d’autres entraîneurs", souligne Guillaume Maillard-Pacini. Management et idées de jeu, les deux aspects referont surface ce soir dans un choc entre Naples et la Juventus à la saveur bien particulière. "C’est bien plus qu’un défi entre anciens coéquipiers : Pirlo et Gattuso sont des amis, d’authentiques frères", analysait Rui Costa cette semaine dans Tuttosport.

Un duel entre deux anciens coéquipiers et héritiers d’Ancelotti, avant l’arrivée, peut-être, d’autres disciples dans les années à venir en provenance de Chelsea, du Paris Saint-Germain, du Real Madrid, du Bayern Munich, de Naples ou d'Everton, les autres clubs par lesquels est passé Ancelotti ces dernières saisons. Cet affrontement nous ferait presque regretter qu'Il Mister, actuellement en Premier League, ne soit pas présent en Serie A pour y affronter ses anciens protégés.