Vincenzo Spadafora le ministre des Sports italien
Vincenzo Spadafora le ministre des Sports italien | DR

Serie A : "Pas de reprise le 3 mai", selon le ministre des Sports italien

Publié le , modifié le

Le ministre des Sports italien, Vincenzo Spadafora a déclaré que la Serie A ne reprendrait pas le 3 mai et que les équipes du championnat italien "ont déjà fait une erreur quand il était temps de s'arrêter".

La reprise du championnat italien s’obscurcit davantage. Ce dimanche, dans une interview accordée au journal Repubblica, le ministre des Sports Italien, Vincenzo Spadafora a fermé la porte à une reprise du championnat italien le 3 mai, comme cela était prévu initialement. "Le championnat ne recommencera pas le 3 mai. Les équipes de Serie A ont déjà fait une erreur quand il était temps de s'arrêter. Ils doivent comprendre que rien ne sera plus comme avant.", a-t-il expliqué.

à voir aussi Serie A : Cristiano Ronaldo et les joueurs de la Juventus acceptent des réductions de salaire Serie A : Cristiano Ronaldo et les joueurs de la Juventus acceptent des réductions de salaire

Des prévisions "trop optimistes"

"Les prévisions qui nous ont fait penser que nous pourrions reprendre les compétitions sportives fin avril ou début mai étaient, je pense, un peu trop optimistes", avait-il déjà déclaré sur la Rai 3 jeudi. Désormais, le ministre des Sports souhaite étendre les mesures de restrictions "aux séances d'entraînement, sur lesquelles nous ne sommes pas intervenus car il y avait toujours la possibilité du maintien des Jeux Olympiques". Vincenzo Spadafora a également profité de cette interview pour annoncer des mesures de soutien aux organisations en difficulté. "Le sport n'est pas seulement le football et le football n'est pas seulement la Serie A. J'attribuerai un plan extraordinaire de 400 millions aux sports en difficulté et aux associations d'amateurs, ce qui j'en suis sûr, sera l'un des moteurs de la renaissance", a t-il ajouté.

"Les grands clubs vivent dans une bulle"

"Pour le football en Serie A, en revanche, je m'attends à ce que les demandes s'accompagnent d'un sérieux désir de changement : les grands clubs vivent dans une bulle, au-delà de leurs moyens, à partir des salaires de millionnaires des joueurs. Ils doivent comprendre que rien après cette crise ne peut être comme avant ", a martelé le ministre.

Le sport est à l'arrêt depuis le 3 mars en Italie, pays le plus touché au monde par l'épidémie de coronavirus, qui recense depuis samedi plus de 10.000 morts.

France tv sport francetvsport