Serie A : Naufrage incompréhensible de l'Inter Milan contre Bologne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Antonio Conte
Antonio Conte a eu beau crier sur le banc, son Inter a fait n'importe quoi. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré l'avantage au score et une supériorité numérique, l'Inter Milan a été renversée à domicile par Bologne ce dimanche (1-2). Les hommes d'Antonio Conte restent bloqués à 11 points de la Juventus Turin, plus que jamais leader de la Serie A.

La Juventus Turin ne pouvait pas rêver mieux. Victorieuse samedi de son voisin, le Torino (4-1), la Vieille Dame avait ensuite assisté à l'effondrement de la Lazio contre le Milan AC (0-3). De quoi déjà se projeter vers un nouveau titre de champion d'Italie, à huit journées de la fin du championnat. Ce dimanche, c'est l'Inter qui a fait une nouvelle fleur aux Bianconeri, en s'inclinant de manière incompréhensible contre Bologne (1-2).

Un penalty manqué en guise de tournant

Tout avait pourtant bien commencé, Romelu Lukaku montrant la voie à la 22e minute, opportuniste après une tête sur le poteau de Lautaro Martinez. Après avoir regagné les vestiaires avec un avantage petit mais serein de 1-0 sur l'adversaire du jour, l'Inter Milan s'est retrouvée en situation de supériorité numérique grâce à l'expulsion de Roberto Soriano (57'). Cinq minutes plus tard, les Nerazzurri s'offrent même un penalty. L'occasion de faire le break...

à voir aussi Serie A : revivez le naufrage de l'Inter Milan contre Bologne Serie A : revivez le naufrage de l'Inter Milan contre Bologne

Mais Lautaro Martinez manque sa tentative en tirant plein axe sur Lukasz Skorupski, lequel sort une deuxième parade sur la frappe de Roberto Gagliardini qui avait suivi. La bascule s'opère soudainement et l'Inter voit la situation s'inverser irrémédiablement. Bologne s'enorgueillit, bien aidé par l'entrée fracassante du Gambien Musa Juwara (65'), qui égalise à la 74e minute après un mauvais dégagement de Gagliardini. S'en suit une expulsion du défenseur de l'Inter, Alessandro Bastoni (77'). L'inévitable se produit quand Musa Barrow trompe Samir Handanovic trois minutes plus tard (80') pour donner l'avantage à Bologne.

Si derrière, les Intéristes ont eu plusieurs situations chaudes dans la surface adverse, ils n'ont pas réussi à revenir dans la course. Ce sont les hommes de Sinisa Mihajlovic, dont on a récemment appris la guérison de sa leucémie, qui s'imposent à Milan, laissant l'Inter sous la menace de l'Atalanta Bergame, revenue à un petit point avec sa victoire contre Cagliari (0-1).