Medel Niang Milan Inter
Le Milan AC de Mbaye Niang s'était imposé 3-0 lors de la dernière confrontation entre les deux équipes en Serie A | GIUSEPPE CACACE / AFP

Serie A : les cinq bonnes raisons de suivre AC Milan - Inter Milan

Publié le , modifié le

Le week-end européen se termine en beauté avec le bouillant derby milanais entre l’AC Milan et l’Inter au Giuseppe-Meazza. Un match qui a perdu de sa superbe depuis quelques années mais qui reste l’un des temps forts de la saison entre deux équipes qui se détestent. Voici les cinq bonnes raisons de ne pas manquer ce 217e derby de la Madonnina.

Parce que ce sera la grande première de Stefano Pioli

Malgré un nouvel actionnaire bien portant et 100M€ investis pendant le mercato estival, l’Inter Milan a complètement manqué son début de saison. Une peu flatteuse neuvième place en championnat, déjà au bord de l'élimination en Ligue Europa et un coach débarqué trois mois seulement après son arrivée. Rien de reluisant avant d’aborder ce derby. Pour remplacer Frank de Boer, les dirigeants ont jeté leur dévolu sur Stefano Pioli, un spécialiste de la Serie A puisqu’il a dirigé dix clubs italiens sur ces treize dernières années. Et quoi de mieux qu’un succès de prestige face au rival milanais pour convaincre les supporters Interistes qu'il est l'homme de la situation.

Parce que c’est probablement la der du duo Berlusconi/Galliani

Après le rachat par le groupe chinois Suning de 70% du club de l’Inter Milan en juin dernier pour 270 millions d’euros, Silvio Berlusconi a lui aussi succombé aux sirènes de l’Empire du milieu. Début août, le propriétaire historique du Milan AC a donné son accord sur la vente de 99% des parts du club (pour 740 millions d’euros) à un consortium chinois SinoEurope Sports.

Si l’affaire est toujours en cours, cela sonne probablement la fin du duo mythique Galliani/Berlusconi, qui pourrait bien vivre son dernier derby milanais ce soir. 

Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi

Parce que Mauro Icardi voudra briser le signe indien

Un match avec la Sampdoria, six avec l’Inter mais toujours zéro but face au Milan pour Mauro Icardi. S’il affole les compteurs depuis plusieurs saisons et se montre décisif dans les matches couperets comme lors de la victoire face à la Juventus en septembre dernier, le buteur Argentin n’a jamais réussi à marquer ou à faire marquer face aux Rossoneri. Voilà pourquoi le derby de ce soir pourrait être enfin le sien, et lancer comme il se doit cet Inter version Pioli.

Parce que la jeunesse Milanaise veut continuer de briller

Donnarumma, Locatelli, Calabria, Romagnoli, De Sciglio… Après plusieurs années marquées par des choix peu cohérents sur le marché des transferts (Essien, Cassano, Pazzini, Matri, Cerci, Torres et la liste est longue…), le Milan AC a choisi de redonner confiance à sa pépinière de talents. A seulement 17 ans, Gianluigi Donnarumma s’est imposé comme le chef de file de ce renouveau milanais en devenant titulaire indiscutable dans les bois Rossoneri. Avec un Manuel Locatelli (18 ans) qui confirme match après match son potentiel, la jeunesse milanaise (à peine 22 ans de moyenne d’âge pour le onze qui devrait débuter ce soir) espère confirmer les ambitions du club lombard avec une victoire face à son meilleur ennemi. 

Manuel Locatelli
Manuel Locatelli

Parce que les deux équipes ont besoin des trois points

D'un côté, le 3e de la Serie A, auteur d'un début de saison solide (8 victoires, 3 défaites, 1 nul). De l'autre, un Inter Milan loin d’être brillant et au bord de la crise de nerfs. Les ambitions sont donc bien différentes au moment d’aborder ce derby. Si les Rossoneri voudront garder la Juventus dans leur viseur après la victoire de Pjanic & Co hier face à Pescara (3-0), la victoire est impérative pour les Interistes qui ont déjà montré qu’ils pouvaient se transcender lors des grands matches comme face à la Juventus il y a deux mois. Promesse d'un derby de la Madonnina chaud bouillant.

Mathieu Aellen