Serie A : "Le sentier vers une reprise est de plus en plus étroit"

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Vincenzo Spadafora
Vincenzo Spadafora, le ministre des sports italien. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les déclarations du gouvernement français pourraient inspirer l'Italie. Comme la Ligue 1, le championnat italien de football pourrait être définitivement arrêté d'ici vendredi. Le ministre des Sports transalpin, Vincenzo Spadafora, n'est absolument pas optimiste concernant la reprise de la saison de Serie A.

Après la France, l'Italie ? Le ministre des sports italien, Vincenzo Spadafora, a quasiment enterré les derniers espoirs d'une reprise de la Serie A 2019/20. "Je vois un sentier de plus en plus étroit pour la reprise du championnat. Si j'étais un président de club de football, je penserais surtout à m'organiser pour reprendre en sécurité le prochain championnat qui devra débuter fin août", a-t-il déclaré lors d'une interview sur la chaîne de télévision La 7.

Le modèle français

"Les décisions que sont en train de prendre d'autres pays, comme la France hier, pourraient pousser l'Italie à suivre elle aussi cette ligne, qui deviendrait alors une ligne européenne", a-t-il ajouté. Ce mardi, le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé que "la saison 2019-2020 de sports professionnels ne (pourrait) pas reprendre". Le championnat de France de football devrait être officiellement stoppé jeudi par la LFP.

"Je pense que la prochaine réunion de la Lega Serie A pourrait réserver une surprise", a suggéré Spadafora. "La majorité des clubs pourrait nous demander de suspendre cette saison et de préparer au mieux le prochain championnat", avance-t-il. Une assemblée générale d'urgence est convoquée vendredi matin pour évoquer la question d'une éventuelle poursuite de la saison et pourquoi pas des modalités de classement (promotions, relégations, qualifications européennes...).

Assemblée prévue vendredi

Le championnat d'Italie a été interrompu le 9 mars face à la progression de l'épidémie de coronavirus, qui a désormais fait plus de 27.000 morts dans le pays. Le gouvernement n'a pas autorisé la reprise des entraînements en sports collectifs avant le 18 mai "au mieux". Aujourd'hui, la date a plus que du plomb dans l'aile.

AFP