Serie A: Le Milan AC retrouve Ménez

Serie A: Le Milan AC retrouve Ménez

Publié le , modifié le

Le Milan AC a retrouvé le goût de la victoire contre l'Udinese (2-0), grâce à un doublé de Jérémy Ménez, dimanche pour la 13e journée de Serie A. Si le Français a déjà réussi pareille performance cette saison (doublé contre Parme), la surprise vient du Genoa, 3e après sa victoire à Cesena (3-0), en attendant les matches pièges des deux leaders, la Juventus dans le derby de Turin contre le Torino et l'AS Rome contre l'Inter Milan.

"Pippo" Inzaghi a choisi de laisser sur le banc Fernando Torres, décevant, et n'a pas eu à regretter de confier la pointe de l'attaque à Ménez, irrégulier cette saison, brillant dimanche. Le Français a d'abord souvent péché par égoïsme, mais a transformé son quatrième penalty de la saison (65e) avant de signer un but superbe en solitaire (75e). Le Milan a mérité sa victoire pour sa domination d'ensemble, et a cru marquer plus tôt un "but fantôme", par Adil Rami (17e), mais même avec les ralentis il était difficile de dire si oui ou non la balle avait franchi la ligne. Il s'agissait d'une question de millimètres.

Gênes en fête

Orestis Karnezis a longtemps retardé l'échéance dans le but frioulan. Le Milan reste dans la zone européenne, mais deux longueurs devant lui le Genoa poursuit l'excellente saison des clubs génois, la Sampdoria pouvant lui reprendre la troisième place en battant Naples lundi pour le dernier match de la journée. Le retour sur le banc de Giampiero Gasperini, le dernier entraîneur à avoir conduit le Genoa en Europe, a réveillé le "Griffon", plus vieux club d'Italie, qui a signé à Cesena un huitième match de rang sans défaite.

"Gasp" a notamment ressuscité Alessandro Matri, qui restait sur deux saison  quasi blanches entre Juventus et AC Milan. Le buteur a ouvert le score (3e) et signé du talon la passe décisive pour Luca Antonelli sur le deuxième but (8e). Matri a aussi raté un penalty (30) qui l'aurait encore rapproché des meilleurs buteurs, il en est à six, à trois longueurs de José Callejon, et à une de Ménez, le héros de l'après-midi. Enfin la Fiorentina s'est spectaculairement réveillée en écrasant Cagliari (4-0) en Sardaigne.

AFP