L'Atalanta de Zapata verre la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire
L'Atalanta de Zapata verra la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire | Paolo Magni/AP/SIPA

Serie A : l'Atalanta Bergame et l'Inter Milan verront la Ligue des Champions l'an prochain

Publié le , modifié le

Au terme d'une dernière journée de Serie A aux multiples rebondissements, c'est l'Atalanta Bergame et l'Inter Milan qui ont accroché leur billet pour la prochaine Ligue des Champions. L'AC Milan et l'AS Roma devront eux se contenter de la Ligue Europa. Battu par l'Inter Milan, Empoli évoluera en Serie B la saison prochaine.

Première historique pour l'Atalanta

Aux côtés des habitués que sont la Juventus, Naples et l'Inter, l'Italie verra un petit nouveau représenter ses couleurs la saison prochaine en Ligue des Champions. Au terme d'une saison ébouriffante qu'ils terminent à la 3e place et avec le statut de meilleure attaque (77 buts), les joueurs de Gian Piero Gasperini ont conclu cet exercice historique par une victoire face à Sassuolo (3-1). Un match sous tension, où l'arbitre aura sorti deux cartons rouges contre Sassuolo, où les Bergamasques ont dû courir après le score, Domenico Berardi piégeant l'Atalanta d'une jolie frappe croisée après une remise de Duncan (0-1, 19e). Mais l'inévitable Duvan Zapata, auteur de son 23e but de la saison (1-1, 35e), Alejandro Gomez (2-1, 53e) et Mario Pasalic (3-1, 65e) ont renversé Sassuolo pour récompenser l'équipe la plus enivrante de la saison. Plaisante à voir jouer, portée vers l'avant et pleine d'enthousiasme, l'Atalanta de Gasperini sera quoi qu'il arrive l'une des attractions de la prochaine Ligue des Champions.

Nainggolan sauve l'Inter et condamne Empoli

L'Inter aura tremblé jusqu'au bout pour valider son billet pour la grande Coupe d'Europe la saison prochaine. Mis sur orbite par Keita Baldé (1-0, 49e) après s'être cassé les dents sur un Bartłomiej Dragowski des grands soirs lors du premier acte (huit arrêts, 12 au total sur le match), les joueurs de Luciano Spalletti ont joué avec les nerfs de leur tifosi. Mauro Icardi a manqué le but du break en voyant Dragowski repousser son penalty (61e) puis l'Inter est sortie provisoirement des spots qualificatifs pour la C1 après l'égalisation de Hamed Traoré (1-1, 76e). Radja Nainggolan, en concluant dans le but ouvert une frappe de Martinez repoussée par le poteau (2-1, 81e), est venu faire chavirer un San Siro qui a eu droit à quelques nouvelles frayeurs en fin de match. Mais un sauvetage impérial de D'Ambrosio, déviant le centre de Caputo sur sa propre barre (86e) et une ultime parade de Handanovic devant Ucan (89e) permettent à l'Inter de retrouver la Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive. Empoli, lui, évoluera en Serie B l'an prochain aux côtés de Frosinone et du Chievo Vérone, eux aussi relégués.

Sortie réussie pour De Rossi

Si l'Inter Milan peut avoir le sourire, son voisin de l'AC Milan peut lui faire la grimace. Malgré sa victoire 3-2 sur la pelouse de la Spal, les Rossoneri restent finalement hors du Top 4 (5e). L'équipe de Gennaro Gattuso a étalé trop de manques toute la saison pour espérer mieux et le résultat semble logique. La suite va désormais se jouer aussi hors des terrains pour les Milanais. Les pertes financières du club sont considérables et le fair-play financier menace.

L'AS Rome, de son côté, avait besoin d'un miracle pour aller en Ligue des champions. Si elle a fait sa part en battant le Genoa (2-1), la Roma a surtout offert le plus beau des départs à Daniele De Rossi. Dans un Stadio Olimpico comble, les hommages ont été nombreux pour saluer une légende, qui jouait son 616e et dernier match sous le maillot Giallorossi. "Tu nous as représentés sur le terrain pendant 18 ans. À partir de maintenant, ta Curva te représentera pour toujours. Nous sommes tous DDR", pouvait-on lire sur une banderole déployée par les tifosi de la Curva Sud, fief des tifosi de la Roma, à l'entrée des joueurs.

D'autres, innombrables, ont suivi. "De Rossi est le romanisme"; "Dans les jours de joie comme dans ceux de tristesse, tu as été l'emblème des vrais Romanisti"; "Daniele De Rossi, coeur giallorosso"; "Symbole d'une ville, fierté des Ultras", ou encore "Daniè, ici au milieu, il y aura toujours une place". Le capitaine a eu droit à une énorme ovation de la part des 60000 spectateurs lors de sa sortie (82e) avant un tour d'honneur et un dernier passage devant la Curva Sud. Deux ans après Francesco Totti, Rome a perdu un autre de ses gladiateurs.

Plus tôt dans la journée, la Juventus Turin a, de son côté, fini sa saison sur une défaite 2-0 sur la pelouse de la Sampdoria Gênes lors d'un match qui était aussi le dernier sur le banc turinois de l'entraîneur Massimiliano Allegri.
 

à voir aussi Serie A : Pour la der' de Massimiliano Allegri, la Juventus Turin s'incline face à la Sampdoria Serie A : Pour la der' de Massimiliano Allegri, la Juventus Turin s'incline face à la Sampdoria