Serie A : la Juventus Turin accroît son avance face à l'Atalanta Bergame

Serie A : la Juventus Turin accroît son avance face à l'Atalanta Bergame

Publié le

La Juventus Turin est plus que jamais en bonne position pour s'offrir un nouveau titre de champion d'Italie. Les tenants du titre ont pris 4 points d'avance sur Naples grâce à leur victoire l'Atalanta Bergame (2-0).

La Juventus creuse l'écart: Les Turinois ont battu l'Atalanta Bergame 2-0 mercredi en match en retard de la 26e journée de Serie A et comptent désormais quatre points d'avance sur Naples en tête du championnat. Ce match, qui avait été repoussé à cause de la neige, pouvait permettre aux bianconeri d'assommer le championnat et ils ne sont pas du genre à laisser passer ce type d'occasions. Quant à leur forme actuelle, elle n'offrait pas beaucoup d'espoirs à l'Atalanta.

Le 7e titre d'affilée dans le viseur

En 2018, les hommes de Massimiliano Allegri ont disputé neuf matches et le bilan est en effet déprimant pour leurs rivaux napolitains: neuf victoires et pas le moindre but encaissé. Les quatre points d'avance des Turinois semblent du coup un matelas confortable. A 10 journées de la fin, alors qu'ils recevront Naples lors de la 34e journée, ils semblent désormais en passe d'enchaîner un septième titre d'affilée.

Matuidi buteur

Mercredi, le grand homme du match a été Gonzalo Higuain, buteur puis passeur décisif. A la 29e minute, il a d'abord conclu du droit un contre mené à toute vitesse par le Brésilien Douglas Costa qui, après une acclimatation difficile, fait de gros dégâts depuis quelques semaines. Après son 15e but de la saison en championnat, Higuain a joué les passeurs pour offrir à Blaise Matuidi le but du 2-0 (81e). Seul dans la surface, l'ancien milieu du Paris SG a marqué d'une frappe enroulée du gauche son troisième but cette saison en Serie A.

Juste avant ce deuxième but, l'Atalanta, qui reste 8e, avait été réduite à 10 avec l'expulsion du défenseur Mancini, averti deux fois pour des fautes très nettes sur Higuain puis Chiellini. Les Bergamasques ont souvent eu la possession mais ils n'ont été dangereux qu'une fois, par le même Mancini, qui à la 50e minute a placé sa tête juste à côté du poteau. Insuffisant face à une Juve aussi impitoyable.

AFP