Francesco Totti
Francesco Totti | AFP

Serie A : Francesco Totti règle ses comptes et démissionne

Publié le , modifié le

Coup de théâtre à Rome. Après 30 ans passés à la Roma, d’abord en tant que joueur, puis en tant que membre de la cellule dirigeante, Francesco Totti a décidé de claquer la porte. La légende du club giallorosso a annoncé lundi sa démission lors d’une conférence de presse lunaire. "J’étais tenu en dehors de toutes les décisions" a notamment expliqué Totti.

Une légende s’en va, la louve est amputée. Icone de la Roma, immensément respecté en Italie, Francesco Totti a décidé de quitter le club de son cœur après 30 années de bons et loyaux services. L’attaquant de 42 ans avait pris sa retraite sportive en 2017, avant d’intégrer officiellement la cellule dirigeante du club demi-finaliste de la Ligue des Champions l’an dernier. Il a annoncé ce lundi qu’il quittait son poste, non son regret, non sans chagrin.

"Je démissionne. C’est un jour très douloureux » a d’abord expliqué le capitaine emblématique de la Roma, en froid avec sa direction et notamment le président James Pallotta depuis plusieurs mois, « Je n’ai jamais eu la possibilité de travailler sur le secteur sportif comme je le voulais. C’est une décision cohérente. J’étais tenu en dehors de toutes les décisions…" a-t-il regretté.

Conflit en interne

Cette annonce, aussi surprenante qu’inattendue, s’apparente à un véritable petit séisme dans la capitale italienne. Francesco Totti semblait lié à jamais au club giallorosso, où il a passé la totalité de sa carrière (24 ans et 786 matches disputés). Mais depuis deux ans, il ne s’entendait plus avec les autres dirigeants du club. Il n’a pas hésité à mettre la responsabilité sur les actionnaires américains, qui "n’ont jamais compté réellement sur lui" a affirmé Totti.

"Depuis que les Américains sont arrivés à la tête du club, ils ont cherché par tous les moyens d’enlever les Romains de ce club. C’est l’objectif fixe de certaines personnes. Ils ont réussi » a lancé l’Italien de 42 ans, "Je n’ai jamais été concerné par le projet, on ne m’a pas demandé mon avis. Ils m’ont exclu de toutes les discussions. Je n'ai pas pu travailler. Je n'ai servi à rien, j'ai dû participer à dix réunions en deux ans (...) J'ai eu beaucoup de promesses, elles n'ont pas été tenues (..) Si on m’a poignardé dans le dos ? Oui. Mais je ne donnerai pas de noms". 

Lors de sa prise de parole qui a duré plus d’une heure, Totti a également expliqué qu’il n’avait pas été consulté sur le dossier du nouvel entraîneur. L'ex-capitaine de la Louve a reconnu qu’Antoni Conte lui avait donné son accord, avant que Maurizio Sarri ne lui soit préféré. Il a également regretté amèrement le traitement réservé à Daniele De Rossi pour sa fin de carrière. Son ancien coéquipier n’ayant pas été prolongé au-delà de cette saison, il avait été contraint de prendre sa retraite sportive en mai dernier. Totti, joueur emblématique du club romain, n'a toutefois pas fermé la porte à un retour, en précisant que ce dernier n'interviendrait pas tant que les dirigeants actuels seraient toujours en place.