L'Inter Milan tout sourire
L'Inter Milan tout sourire | MIGUEL MEDINA / AFP

Serie A : Carton plein pour l'Inter Milan et Naples

Publié le , modifié le

Trois victoires en trois matches: Naples et l'Inter Milan ont imité dimanche la Juventus Turin en battant respectivement Bologne et la Spal pour confirmer leur impeccable début de saison, alors que l'AC Milan a lui lourdement chuté à Rome face à la Lazio.

L'Inter et Naples sont bien là

Milanais et Napolitains tiennent le rythme. Samedi, la Juventus avait battu le Chievo Vérone 3-0 et dimanche, ses deux rivaux les plus sérieux du moment ont répliqué sans trembler. Ce sont d'abord les hommes de Luciano Spalletti qui ont confirmé leur actuelle solidité avec un succès 2-0 logique face aux promus de la Spal, le club de la ville de Ferrare. Le premier but a été inscrit par l'inévitable Icardi, déjà auteur de cinq buts cette saison, sur penalty à la 27e minute. Le penalty a été accordé après une intervention de l'assistant-vidéo, l'arbitre central ayant initialement signalé un coup franc.

La décision était juste mais il s'est écoulé cinq minutes pleines entre l'instant où la faute a été commise sur Joao Mario et celui où Icardi a frappé le penalty. En fin de match, Perisic a assuré la victoire milanaise d'une superbe reprise volée du gauche sous la barre (87e). Avec neuf points en trois matches, l'Inter confirme son très bon début d'exercice et l'effet Spalletti se fait sentir après une dernière saison totalement chaotique. Le bilan est le même pour Naples qui, en soirée, a été batte Bologne 3-0 en accélérant franchement en deuxième période.

Jusqu'à la pause, les joueurs de Maurizio Sarri n'avaient pas semblé dans un grand jour. Mais les 45 dernières minutes ont été nettement plus convaincantes. C'est d'abord Callejon qui a débloqué la partie après un long centre d'Insigne. Puis Mertens et Zielinski au bout d'une superbe action collective ont assommé Bologne.

Le Milan n'est plus là

Comme sa rivale et voisine de l'Inter, l'AC Milan avait la possibilité de décrocher une troisième victoire d'affilée à l'occasion de sa visite à Rome pour affronter la Lazio. Mais après deux premiers matches faciles contre Crotone et Cagliari, les rossoneri se sont heurtés à la réalité d'une équipe de qualité et ont été corrigés par la Lazio. Lors d'un match qui a débuté une heure plus tard que prévu après de fortes pluies sur la capitale italienne, l'avant-centre des Romains Ciro Immobile s'est particulièrement régalé avec un triplé et une passe décisive à Luis Alberto pour le but du 4-0. 

Montolivo a bien rendu l'addition un peu moins salée avec un but de près, mais la défaite de dimanche vient rappeler qu'il faut forcément du temps pour mettre réellement en ordre de marche une équipe qui a été presque intégralement reconstruite à l'intersaison. Milan et ses nouveaux propriétaires chinois ont donc encore du travail alors qu'à la Lazio, l'entraîneur Simone Inzaghi confirme ses grandes qualités. Son équipe, qui a perdu Keita (Monaco) et Biglia (AC Milan) cet été, est déjà troisième avec sept points.

La Fiorentina et l'Atalanta s'éveillent

Après des débuts compliqués, deux des outsiders possibles de cette saison se sont enfin réveillés. Battue lors des deux premières journées par l'AS Rome et Naples, l'Atalanta a profité de la venue de Sassuolo, un adversaire enfin plus abordable, pour ouvrir son compteur. Les Bergamasques se sont imposé 2-1. La Fiorentina s'est elle déchainée à Vérone sur le terrain du Hellas et l'a emporté 5-0. Deux Français ont marqué: l'ancien avant-centre de l'Udinese Cyril Théréau et l'ancien Nantais et Stéphanois Jordan Veretout, auteur d'un but magnifique sur coup franc. L'ailier portugais Gil Dias, prêté par Monaco, a lui aussi inscrit un but. Le match Sampdoria-AS Rome, initialement prévu samedi soir, a été repoussé à une date ultérieure du fait des intempéries.

AFP