Clarence Seedorf
L'ancien joueur néerlandais Clarence Seedorf | AFP - WAGNER MEIER

Seedorf prend la tête du Milan AC

Publié le , modifié le

Le joueur néerlandais, Clarence Seedorf, 37 ans, qui jouait encore à Botafogo cette saison a annoncé qu'il prenait sa retraite et qu'il débutait une nouvelle carrière d'entraîneur à la tête du Milan AC. Il remplace Massimiliano Allegri qui a été démis de ses fonctions lundi après la défaite face à Sassuolo dimanche (4-3).

Mauro Tassoti n'aura pas assuré l'interim très longtemps. Nommé provisoirement lundi à la place de Massimiliano Allegri, Tassoti va être remplacer par une autre légende du club milanais, Clarence Seedorf. Le Néerlandais, qui depuis son départ des Rossoneri en 2012, coulait des jours heureux au Brésil au sein du club de Botafogo. Moins de deux ans après, il revient donc au sein d'un club qu'il connaît par coeur (plus de 400 matches disputés), qu'il a fréquenté durant 10 ans et avec qui il a tout gagné (2 Ligues des Champions, deux fois champions d'Italie, 1 Coupe du monde des Clubs, 2 Supercoupes de l'UEFA, 1 Coupe d'Italie et 2 Supercoupes d'Italie). L'ancien milieu de terrain a annoncé lui-même son retour lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Rio : "Mon expérience d'un an et demi à Botafogo m'a aidé à grandir et m'aidera  dans la nouvelle étape de ma carrière, comme coach de Milan", a déclaré l'ancien international néerlandais.

22 ans de carrière

Il remporte ainsi un match qui l'opposait à l'un de ses anciens coéquipiers Filippo Inzaghi, favori de la presse transalpine pour remplacer Allegri. Pour sa première expérience sur un banc, Clarence Seedorf n'a pas choisi la facilité. Les Milanais après leur septième défaite (en 19 journées) de la saison face au promu Sassuolo (4-3) occupent une peu flatteuse 11e place à 30 points du leader, la Juventus, et à 20 points de la troisième place occupée par Naples, qualificative pour la Ligue des Champions. "J'ai passé une nuit difficile (pour prendre ma décision, ndlr)", mais je  suis heureux de ce que j'ai fait durant ma carrière et de ce que j'ai fait à  Botafogo", a ajouté le milieu de terrain né au Surinam. Seedorf a fait jouer une clause de son contrat avec Botafogo prévoyant  qu'il était libérable s'il mettait fin à sa carrière de joueur. Seedorf est le premier joueur a avoir gagné trois Ligue des champions avec  trois clubs différents (Ajax Amsterdam en 1995, Real Madrid en 1998 et AC Milan  en 2003 et 2007).

Le "Professeur"

Le "Professeur", qui était déjà entraîneur sur le terrain, replaçant ses  coéquipiers et prenant la parole dans les vestiaires, a passé tous ses diplômes de technicien ces dernières années. Il se réfère à Phil Jackson, mythique entraîneur de basket des Chicago  Bulls et des Los Angeles Lakers, et met toujours en avant le collectif, école Ajax oblige. Mais si l'intelligence et le finesse de jeu de Seedorf sont un bon viatique, le pari reste risqué. Dans le jeu, le "Professeur" devrait s'appuyer sur son ex-coéquipier Kaka, revenu lui six mois plus tôt dans le club de son coeur. L'ex-numéro 10 rossonero arrive également dans un contexte "géopolitique"  tendu, avec la lutte pour la préséance entre les deux administrateurs délégués,  l'historique, Adriano Galliani, et la nouvelle, Barbara Berlusconi. Au moins le nom de Seedorf fait-il l'unanimité dans les deux camps, et il  dispose en outre de l'oreille et la considération du propriétaire, Silvio Berlusconi, l'ex-président du Conseil italien, qui a poussé pour la signature du Néerlandais quand Filippo Inzaghi, ex-buteur et entraîneur de la réserve, semblait le favori. "Quand le président m'a appelé, je ne pouvais pas dire  non", a d'ailleurs confié Seedorf. De toutes façons Seedorf a assez de caractère pour s'imposer. En 2008, il a  refusé d'aller à l'Euro pour faire le remplaçant dans la sélection de Marco van Basten. Petite revanche, désormais le banc du Milan est pour lui, pas pour l'ex-Ballon d'Or.