Sassuolo et l'Hellas Vérone en Serie A

Publié le , modifié le

Sassuolo, pour la première fois de son histoire, et l'Hellas Vérone ont décroché samedi leur billet pour la 1re division italienne de football (Serie A) à l'issue de la 42e et dernière journée de Serie B.

Le club de la petite ville de Sassuolo (41.000 habitants) a assuré la  montée en Serie A pour la première fois de son histoire, en battant Livourne  (1-0), après avoir gaspillé trois balles de match dans les trois journées  précédentes. Dans un match tendu, marqué par trois exclusions (deux côté Sassuolo), Sassuolo s'est imposé à la 90e minute sur un but du meilleur joueur de sa  saison, le meneur de jeu Simone Missiroli. 

Vérone termine deuxième après un match nul contre Empoli (0-0) qui  satisfait les deux équipes: Empoli, 4e, a maintenu à moins de 10 points l'écart  avec le 3e, Livourne, condition sine qua non pour que se jouent les barrages  pour le troisième ticket pour la Serie A. Les barrages opposeront sur des demi-finales et finales en matches allers-retours Livourne à Brescia et Empoli à Novare.

 

Après avoir fait la course en tête toute la saison, les vert et noir de  l'Unione sportiva Sassuolo Calcio vont découvrir l'élite, et représenter la  plus petite ville de Serie A de l'après-guerre. Sassuolo est près de Modène et  de Maranello, le siège du constructeur automobile de Ferrari. Les étoiles de l'équipe entraînée par Eusebio Di Francesco sont le buteur  ghanéen Richmond Boakye (11 buts), prêté par la Juventus Turin, l'autre  attaquant Domenico Berardi (10 buts) et Missiroli. 

Vérone 11 ans après 

Sassuolo atteint l'élite grâce à l'engagement de son président depuis 2002,  Giorgio Squinzi, 59 ans, patron de l'entreprise Mapei (adhésifs, construction),  sponsor maillot du promu, et président du syndicat patronal Cofindustria.  Passionné de sport, il avait également monté l'équipe cycliste Mapei  (1993-2002). L'Hellas Vérone retrouve lui la Serie A après 11 longues années dans les  divisions inférieures, où l'avaient précipité problèmes sportifs et financiers. 

Champion d'Italie à la surprise générale en 1985 devant la Juventus de  Michel Platini, avec l'équipe du "Bison" danois Preben Elkjaer-Larsen et de  l'Allemand Hans-Peter Briegel, l'Hellas retrouve le Chievo, ville d'un quartier  de Vérone monté en Serie A en 2001 et redescendu une seule saison depuis  (2007-2008). L'Hellas et ses ultras marqués à l'extrême-droite, qui ont déjà manifesté  contre le recrutement de joueurs noirs par leur club, reste cependant l'équipe  la plus populaire de la ville de Roméo et Juliette. Le stade Bentegodi, partagé  avec le Chievo, était comble samedi après-midi contre Empoli.

Victor Patenôtre