Dejean Stankovic et Raul Garcia -Inter Milan - Atletico Madrid
L'Atletico Madrid s'est imposé au terme d'un bras de fer contre l'Inter Milan | AFP - VALERY HACHE

Premiers pas réussis pour Leonardo, Milan assure

Publié le , modifié le

L'Inter Milan, où le Brésilien Leonardo étrenait ses galons d'entraîneur pour la reprise du championnat italien après la trêve hivernale, a battu Naples 3-1 jeudi soir, bien que privé de son attaquant Samuel Eto'o, suspendu, et du duo Julio Cesar et Wesley Sneijder, blessés. Grâce à sa nouvelle recrue Antonio Cassano, Le Milan AC a poursuivi quant à lui la course en tête de la Serie A avec une victoire 1-0 à Cagliari.

Le Brésilien Leonardo, nommé le 24 décembre à la  tête d'une équipe de l'Inter Milan à la dérive, a bien débuté avec son nouveau costume  d'entraîneur intériste avec un convaincant succès contre Naples (3-1) grâce notamment à un doublé de son compatriote Thiago Motta. Leonardo, qui a terminé sa première saison d'entraîneur en amenant la grande rivale de l'Inter, l'AC Milan, à la troisième place de Serie A, n'a pris  en mains sa nouvelle équipe que depuis le 29 décembre, mais le message semble  déjà bien passer. Pour sa première sortie contre une redoutée équipe napolitaine, le  Brésilien a été rapidement rassuré.

Dès la 3e minute, Thiago Motta, après un une-deux avec Stankovic, a ouvert la marque d'un tir puissant du droit à  l'entrée de la surface. Et l'égalisation d'une tête décroisée de Pazienza (25e) n'a pas perturbée longtemps les intéristes. Douze minutes plus tard, une montée de Maicon sur le côté droit lui a permis de délivrer un centre millimétré pour la tête de Cambiasso et le 2 à 1 pour  l'Inter. Au retour des vestiaires, Thiago Motta s'est chargé de rassurer  définitivement Leonardo. Sur un corner tiré de la gauche par Pandev, Thiago  Motta surgissait au point de penalty pour catapulter de la tête le ballon dans  la lucarne droite des buts de Naples (55e).

De son côté, la Juventus a été humiliée à domicile 4 à 1 par Parme, perdant en outre sur blessure Quagliarella, tandis que le leader, l'AC Milan, l'a emporté en fin de match sur la pelouse du mal classé Cagliari (1-0) grâce à sa nouvelle recrue, Cassano, passeur décisif. L'évenèment de cette 18e journée, qui marque la reprise du championnat italien après la trêve aura lieu en soirée avec Inter Milan-Naples, premier match des Intéristes avec leur nouvel entraîneur Leonardo. La Juve, qui avait une bonne opération à faire au classement, est donc tombée de haut, vivant une après-midi de cauchemar. Au bout de trois minutes de jeu, Quagliarella s'est tordu un genou et a du être remplacé par Amauri. Pour ne rien arranger, c'est Felipe Melo qui était ensuite exclu à la 17e minute... Et pour que l'humiliation turinoise soit totale, les deux premiers buts adverses ont été inscrits en sept minutes (41e et 48e) par Giovinco, prêté à Parme par... la Juve!

Et qui en profite ? L'AS Rome, qui la double au classement, grâce à un succès tardif sur Catane (4-2) sur un doublé de Borriello et deux derniers buts bienvenus de Vucinic (86e, 90e+4). L'AC Milan avait elle aussi tout à gagner de son voyage en Sardaigne. Les Rossoneri ont dû attendre la fin de match pour faire la différence. Merci qui ? Merci Cassano, nouvelle recrue entrée dans le dernier quart d'heure, qui s'est fait passeur décisif, sur une action impulsée par Robinho et conclue par Strasser (85e). L'AC Milan compte donc provisoirement 5 points d'avance sur ses nouveaux dauphins de la Lazio Rome, passés devant Naples. La Lazio, qui se déplaçait sur le terrain du Genoa, a du se contenter d'un triste 0-0 qui lui permet de grimper sur la deuxième marche.