L'entraîneur portugais Paulo Fonseca
L'entraîneur portugais Paulo Fonseca, nommé sur le banc de l'AS Roma | AFP - UWE ANSPACH / DPA / dpa Picture-Alliance

Paulo Fonseca nouvel entraîneur de l'AS Roma

Publié le , modifié le

Le Portugais Paulo Fonseca, qui dirigeait depuis trois ans le Shakhtar Donetsk, a été nommé mardi entraîneur de l'AS Rome, a annoncé le club italien dans un communiqué. Il prend ainsi la succession de Claudio Ranieri, qui avait lui-même succédé à Eusebio Di Francesco au cours d'une saison agitée.

C'est peut-être un second choix, voire pire. Mais l'AS Roma a désormais son nouveau coach. A 46 ans, Paulo Fonseca a été nommé. Il quitte ainsi le Shaktar Donetsk, club avec lequel il a remporté trois titres de champion et trois coupes nationales durant les trois saisons passées en Ukraine. Après avoir entraîné Porto et Braga, le Portugais se lance dans un nouveau défi. D'abord parce qu'il arrive dans un club qui avait privilégié au moins deux autres pistes avant celle menant à lui: Antonio Conte, qui s'est engagé avec l'Inter Milan, et Gian Piero Gasperini, qui a prolongé à Bergame. En plus, la Roma ne s'est pas qualifiée pour la prochaine Ligue des Champions. L'équipe débutera donc au 2e tour préliminaire de la Ligue Europa, avec pour principale conséquence la nécessité de faire des économies et probablement de laisser partir quelques joueurs.

"Je suis enthousiaste et motivé face au défi qui nous attend et je suis impatient de m'installer à Rome, de rencontrer nos tifosi et de commencer à travailler. Je pense qu'ensemble, nous pourrons faire quelque chose de spécial", a déclaré Fonseca, cité dans le communiqué de son nouveau club. "Paulo est un entraîneur jeune et ambitieux, avec une expérience internationale et une mentalité de gagnant. Il est reconnu pour son football offensif et courageux qui pourra enthousiasmer nos supporters", a de son côté déclaré le président américain du club James Pallotta.

Pourtant, c'était l'une des destinations les plus discutées depuis plusieurs semaines. Avec les rumeurs de prise de contrôle de l'AS Roma par des capitaux qataris, le club romain pouvait devenir le prochain centre d'attraction des techniciens et joueurs en quête d'un nouveau défi. D'autant plus que la Lupa avait vécu une dernière saison particulièrement chaotique, avec deux entraîneurs à passer sur le banc. Un an après son incroyable épopée en Ligue des Champions, terminée en demi-finales après avoir terrassé le FC Barcelone suite à une "remontada" énorme, la Roma avait écarté Eusebio Di Francesco en mars, pour placer Claudio Ranieri sur le banc. Mais l'ancien coach de Monaco ou de Leicester n'avait qu'un contrat de trois mois, et il a rapidement fait savoir qu'il ne prolongerait pas l'aventure au-delà.