Le Turinois Matri
Le défenseur de l'Udinese Ferronetti s'interpose devant le Turinois Matri | AFP - ANTEPRIMA

Pas de vainqueur entre l'Udinese et la Juve

Publié le , modifié le

Le déplacement de la Juventus Turin à Udine n'a pas permis aux Turinois de reprendre seuls les commandes du Calcio lors de la 1ère journée qui n'avait pas été disputée en début de saison en raison de la grève des joueurs. Dans le choc de cette soirée, l'Udinese et la Juventus se séparent sur un match nul (0-0). Derrière, la Lazio, auteur d'un nul contre le Chievo (0-0), voit revenir l'Inter, large vainqueur de Lecce (4-1), et Naples, qui atomise le Genoa (6-1).

Si les Turinois veulent être positifs, ils peuvent retenir qu'ils demeurent les seuls invaincus en Italie. S'ils veulent être négatifs, ils pourront regretter d'avoir échoué à demeurer seuls leaders du Calcio pour la sixième fois depuis le début de la saison. C'était pourtant une belle occasion de s'offrir un joli cadeau de Noël en avance, et ainsi passer des fêtes de fin d'année tranquilles. Mais finalement, ils se tiendront chauds avec les joueurs de l'AC Milan, vainqueurs la veille à Cagliari (2-0), et qui sont leaders grâce à un meilleur goal-average (+19 contre +16). En se déplaçant à Udine, la Vieille Dame savait qu'elle courait un gros risque face à une formation qui est toujours dans son sillage, et parfois même à sa proue, depuis le début de la saison. Très méfiants notamment vis-à-vis d'Antonio Di Natale, déjà auteur de 10 buts en championnat, les Turinois n'ont pas craqué et ont donc prouvé leur solidité défensive.

La "Vieille Dame", entreprenante, a tenu le ballon et cherché la victoire dont elle avait besoin pour devancer le Milan, mais sa pointe, Alessandro Matri, n'a fait à peu près que des mauvais choix au long des 70 minutes qu'il a passées sur le terrain. Ce manque de réussite, couplé aux poings fermes de Samir Handanovic, n'a pas permis de récompenser la Juve. Elle aurait pu ouvrir le score dès la 8e minute et un extérieur du droit au ras du poteau par Claudio Marchisio, le milieu de terrain qui explose cette saison avec ses six buts en Serie A et son nouveau statut de pilier de l'équipe nationale. Dans le décompte des occasions de la Juve, on trouve aussi une ouverture d'Andrea Pirlo pour Matri, qui butait sur Handanovic (18e), ou une tête de Giorgio Chiellini bloquée sur la ligne par le gardien slovène (52e). Fabio Quagliarella, qui a remplacé Matri à 20 minutes de la fin, a lui aussi tenté une frappe puissante mais a trouvé le rempart de l'Udinese. L'Udinese a plié sans rompre, malgré les bonds de Francesco Guidolin qui hurlait à ses joueurs de respecter les positions, et, trop énervé, a même été exclu dans le temps additionnel. Les "Petits Zèbres" ont placé des contres dangereux, et eu quelques occasions comme cette tête du Brésilien Danilo Larengeira juste au-dessus de la transversale (57e).

Frey transpercé à six reprises

la soirée n'a vraiment pas été bonne pour Sébastien Frey. A six reprises, l'ancien gardien international a été contraint de récupérer le ballon au fond de ses filets. Le déplacement du Genoa dans le sud de l'Italie s'est transformé en calvaire, alors que les deux équipes étaient à égalité au classement avant ce match. Tout a été extrêmement vite dans cette rencontre, puisque le Napoli menait déjà (3-0) après seulement 24 minutes de jeu, les trois buts ayant été inscrits en douze minutes, et deux étaient l'oeuvre de Cavani (12e, 24e), Hamsik s'étant également illustré (17e). Et si Jorquera a redonné un peu de courage aux siens à la 27e minute en réduisant la marque (3-), la deuxième période a bizarrement ressemblé à la première. Au retour des vestiaires, le Genoa encaissait en effet deux nouveaux buts coups sur coup, par l'ancien intériste Pandev (45e), puis par Gargarno (49e). Zuniga clôturait le score en toute fin de rencontre (80e) pour une victoire fleuve (6-1) des Napolitains.

Mais Naples demeure en dehors du quinté de tête, puisque l'Inter Milan a presque fait aussi bien en dominant Lecce (4-1), avec le duo Pazzini-Milito qui trouve de mieux en mieux la bonne carburation, les deux attaquants étant les deux premiers buteurs du soir (34e pour le premier, 49e pour le second).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze