Cyril Théreau, Udinese
L'attaquant français Cyril Théreau, 3e buteur de l'Udinese | ALBERTO PIZZOLI / AFP

Naples s'incline à l'Udinese et laisse filer la Juventus

Publié le , modifié le

Naples a lâché du terrain dans la course au titre en s'inclinant (3-1) dimanche sur la pelouse de l'Udinese pour le compte de la 31e journée du championnat d'Italie. Le Napoli compte désormais six points de retard sur le leader, la Juventus vainqueur la veille d'Empoli (1-0). Cette belle performance permet à l'équipe d'Udine de prendre un peu de distance avec la zone de relégation.

Mais ce fut un succès très compliqué à obtenir dans une partie très serrée, et très tendue, au cours de laquelle pas moins de neuf cartons jaunes ont été distribuées, et un rouge contre Gonzalo Higuain. Après avoir longtemps résisté, Naples a craqué et il semble désormais que rien ne pourra empêcher la "Juve" d'aller chercher un cinquième scudetto consécutif. Face à un adversaire pourtant largement à sa portée, Naples a laissé passer une belle occasion et laisse donc s'échapper des Turinois qui n'en demandaient pas tant. Naples va aussi devoir regarder derrière pour tenter de sauver sa deuxième place, car la Roma n'est pas si loin.    

Journée noire pour le Napoli

Tout a été de travers dimanche pour les joueurs de Maurizio Sarri, qui ont été rapidement menés sur un penalty concédé par Koulibaly et transformé par Bruno Fernandes (14e). Naples avait pourtant su réagir, grâce au 30e but de la saison de Higuain sur une frappe violente du droit (1-1, 24e). Une minute plus tard, Gabriel, le gardien remplaçant de Pepe Reina, repoussait un deuxième penalty, très mal frappé par Fernandes. Mais celui-ci était décidément le grand homme de cette première période avec, juste avant la pause, un deuxième but somptueux, marqué d'un retourné après une sortie complètement manquée de Gabriel (45+1, 2-1). Le calvaire napolitain se poursuivait en deuxième période avec un troisième but pour l'équipe du Frioul, inscrit par le Français Théréau (3-1, 57e). Le pire était à venir avec l'expulsion de Higuain à un quart d'heure de la fin. Déjà averti pour un geste d'humeur, l'Argentin recevait un deuxième carton jaune pour un coup sur Felipe. L'avant-centre piquait alors une énorme colère, dirigée contre l'arbitre, et il fallait plusieurs coéquipiers pour le calmer. une suspension de plusieurs journées n'est pas à exclure.

Christian Grégoire