Le Slovaque Marek Hamsik (Naples)
Le Slovaque Marek Hamsik (Naples) | CARLO HERMANN / AFP

Naples s'accroche à la Roma

Publié le , modifié le

Naples, large vainqueur de Livourne (4-0), est seul deuxième à deux longueurs de l'intraitable AS Rome, en attendant le choc de la 7e journée de championnat d'Italie entre la Juventus et l'AC Milan.

Le Napoli reste à 2 points de la tête de la Serie A avec cette sixième  victoire en sept matches, même en l'absence de Gonzalo Higuain. L'Argentin  blessé, le Macédonien Goran Pandev a encore endossé le rôle du buteur. Après un  doublé au Genoa, il a rapidement ouvert le score contre Livourne. Le Suisse  Gökhan Inler, l'Espagnol José Callejon et le capitaine slovaque Marek Hamsik  ont donné plus d'ampleur à la victoire. L'internationale du but napolitaine a  surmonté la défaite à Arsenal (2-0), et donné toute sa saveur au Roma-Napoli de  la 8e journée, après la pause internationale.

Revoilà Cassano

Antonio Cassano s'est rappelé au bon souvenir des amateurs de toucher  artistique. L'ex-international (31 ans) a conduit son Parme à la victoire dans  le derby d'Émilie contre Sassuolo (3-1). Avec deux passes décisives plus le  troisième but, son deuxième de la saison, "Fantantonio" a sorti son équipe  d'une situation difficile: elle a joué une mi-temps à dix après l'exclusion du  gardien Antonio Mirante, pour une faute qui a coûté le penalty de  l'égalisation. Parme se cale en milieu de tableau, et Sassuolo reste dernier,  replongeant après deux nuls de rang. Le bizuth n'a toujours pas gagné un seul  match en Serie A. 

Vérone se distingue encore

Le promu fait parler de lui, sur et hors du terrain. Dans le jeu d'abord,  l'Hellas a gagné à Bologne 4-1, avec un nouveau but de l'éternel Luca Toni (36  ans), et grimpe à la 5e place. L'Argentino-Paraguayen Juan Iturbe, Fabrizio  Cacciatore et le Brésilien Jorginho ont également marqué, Bologne sous le  déluge n'a répliqué que par Alessandro Diamanti sur penalty. Avant le match,  les turbulents tifosi du Hellas se sont battus avec ceux de Bologne, qui les  attendaient. Trois Véronais ont été blessés, et le match a pris 20 minutes de  retard. Enfin juste avant le coup d'envoi les quelques 2.000 Véronais ont  chanté pendant la minute de silence à la mémoire des centaines de naufragés de  Lampedusa.

AFP