Naples ne gagne pas à Bologne

Naples ne gagne pas à Bologne

Publié le , modifié le

Au lendemain des succès de la Juventus et de la Roma, le Napoli, 3e de la Série A, n'avait d'autre choix que de s'imposer lors du déplacement à Bologne. Menés (1-0), les Napolitains ont concédé le nul (2-2) chez ce relégable dans le temps additionnel. Du coup, la Fiorentina, qui lorgne le podium, se frotte les mains à double titre. Les Florentins sont revenus de Catane avec un large succès (3-0), avec en prime un doublé d'Alessandro Matri, qui faisait ses débuts sous le maillot de la Viola après son prêt du Milan AC.

Rafael Benitez est passé à deux doigts d'un week-end noir. Son Napoli a bien failli être rejeté à cinq points par l'AS Roma, à treize par la Juventus, tout en voyant la Fiorentina revenir à deux longueurs. Cette situation a perduré jusqu'à l'heure de jeu, et un penalty transformé par Gonzalo Higuain, synonyme d'égalisation après l'ouverture du score de Bianchi (37e) pour Bologne. Sur le terrain du relégable, les Napolitains ont été sauvés par une réalisation de Callejon (80e). Mais le sauvetage n'a été que momentané, puisque Bianchi y est allé d'un doublé dans le temps additionnel. Incapables de conserver cette heureuse victoire, les joueurs de Naples cèdent donc du terrain sur les deux premiers, la Juventus ayant douze longueurs d'avance, la Roma trois. Et la Fiorentina revient à trois points. C'est un week-end finalement assez gris pour le technicien espagnol.

C'est aussi la faute d'Alessandro Matri. Prêté cette semaine par l'AC Milan à la Fiorentina pour six mois (sans option), l'attaquant italien n'avait inscrit qu'un but cette saison sous le maillot rossoneri. Il a doublé son total lors de son premier match sous le maillot de la Viola. "J'ai envie de revanche, de marquer plein de buts", avait déclaré l'attaquant au moment de son prêt. Il n'a pas perdu de temps, suivant le chemin de Fernandez, auteur du premier but (25e), pour trouver le chemin des filets à la 28e et à la 41e minutes. La lanterne rouge, Catane, s'incline à domicile (3-0), et voilà la Fiorentina totalement dans le coup pour la 3e place du championnat. Son nouvel attaquant, affamé, peut être un atout extraordinaire.

La Ligue des champions devient de plus en plus une chimère pour l'Inter,  coincée au Genoa (0-0) dans les glissements du terrain inondé par la pluie.  L'écart avec la troisième place est de 11 points... Sur une pelouse à la limite  du praticable, les "Nerazzurri" ont prolongé leur enlisement. L'équipe de  Walter Mazzarri n'a pris que 7 points en huit rencontres, et s'est en outre  fait éliminer de la Coupe d'Italie (1-0 par l'Udinese). L'entraîneur de l'Inter avait ressorti le couple tango Palacio-Milito, titulaires ensemble pour la  première fois depuis un an, mais les deux Argentins n'ont pas pu marquer, trop  gênés par le déluge, malgré de nombreuses occasions, entre frappes freinées et  ballons glissants.

Enfin dans le dernier match de la soirée, le Milan AC a souffert pour l'emporter (1-0) grâce à un pénalty de Balotelli dansl es dernières minutes

Les résultats de la 20e journée

Le classement de la Série A

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze