Higuain Callejon Naples
Gonzalo Higuain avait ouvert le score pour le Napoli. | ROBERTO SALOMONE / AFP

Naples met la pression sur la Roma

Publié le , modifié le

A la veille du déplacement de l'AS Rome sur la pelouse de San Siro (20h45), les Napolitains ont fait le job à domicile face à l'Inter Milan (4-2) lors de la 16e journée de Serie A. Naples revient provisoirement à deux points des protégés de Rudi Garcia.

Éliminé comme la Juve en C1, malgré une superbe victoire contre Arsenal mercredi (2-0), le Napoli a passé sa colère sur l'Inter Milan dans un véritable festival offensif (4-2). Cette victoire permet à Naples de revenir provisoirement à deux longueurs de la Roma, mais surtout d'asséner un coup au moral de l'Inter, désormais distancée de 7 points dans la course à la 3e place.  "Aujourd'hui c'était comme une finale, et nous l'avons gagnée", a dit Gonzalo  Higuain après le match.

Entre les deux se glisse la Fiorentina (4e), à cinq  longueurs du podium, après sa victoire contre Bologne (3-0). Sorti du terrain en larmes après Arsenal, Higuain a ouvert le score sur une volée après une mauvaise relance de Yuto Nagatomo, et José Callejon a clos le score en seconde période. Entre les deux buts, Dries Mertens et Blerim Dzemaili se sont échangé des politesses, marquant chacun sur une action construite par le partenaire. 

Seul absent au tableau, Goran Pandev a manqué le penalty du 5-2 dans le temps additionnel. L'Inter a égalisé à 1-1 par Esteban Cambiasso puis réduit le score à 3-1 grâce à Nagatomo, après le numéro du duo Mertens-Dzemaili. Le choc des "ex" a souri à Rafael Benitez, éphémère coach "nerazzurro" la première moitié  de saison 2010-2011, qui a battu son prédécesseur, Walter Mazzarri, entraîneur  de Naples pendant quatre saisons.

Le classement du championnat italien