Naples Ivan Lavezzi frappe 11 2012
Ivan Lavezzi | AFP - Andreas Solaro

Naples et l'Inter attendus au tournant

Publié le , modifié le

Deux affiches animeront le Calcio ce week-end. Samedi, Naples, le dauphin de la Serie A se déplacera à l'AS Roma (20h45) tandis que la Juventus Turin accueillera l'Inter Milan dimanche (20h45). Dans les autres rencontres de la 25e journée, l'AC Milan recevra Parme sur sa pelouse.

La Serie A pourrait connaître un tournant ce week-end. Tout d'abord samedi où les Romains réceptionnent Naples dans un choc du Sud. Pour les joueurs de la capitale, le match sera certainement la dernière possibilité de rester dans la course au titre. A dix points du leader, l'AC Milan, mais avec un match en moins, les Romains n'ont plus le droit à l'erreur s'ils ne veulent pas se faire distancer irrémédiablement. Heureusement pour eux, ils peuvent compter sur des Jérémy Menez et Philippe Mexes en grande forme comme l'ont démontré leurs prestations de mercredi contre le Brésil, en amical.

Le milieu offensif, auteur d'une seconde période de qualité, dont sa passe décisive pour Karim Benzema, a marqué des points auprès de Laurent Blanc. De son côté, Philippe Mexès, revenu en équipe de France depuis l'arrivée du "Président", a lui aussi offert une performance de premier ordre. Celui qui a déjà été élu trois fois meilleur défenseur du Calcio pourrait permettre aux siens de se relancer après sa défaite douloureuse contre l'Inter Milan (5-3). Naples, à trois points de la tête, peut compter sur son attaquant hors-pair, Edinson Cavani, meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations pour faire la différence.

Dimanche, la Juventus en crise se prépare à la réception délicate de l'Inter Milan. Un accueil délicat compte tenu que les coéquipiers de Samuel Eto'o, 15 buts en championnat, sont de nouveau en pleine réussite et viennent d'enchaîner trois victoires consécutives. Les quintuples champions d'Italie, revenus à cinq points du rival, AC Milan, avec un match en moins, savent qu'ils peuvent encore jouer le titre. Leur adversaire, historiquement redoutable, fait pourtant moins peur sur les terrains cette saison. En effet, la "Vieille Dame" enchaîne les résultats décevants. Heureusement, Quagliarella et consorts ont arrêté l'hémorragie en s'imposant sur la pelouse de Cagliari (1-3). De quoi espérer contenir les assauts de l'Inter ? Pas sûr…