Alex Milan AC
Le défenseur brésilien du Milan AC, Alex | AFP - NICHOLAS KAMM

Naples et l'AC Milan, la parole à la défense

Publié le , modifié le

Les opérations portes-ouvertes doivent cesser dans les défenses de Naples et de l'AC Milan, en déplacement respectivement à Sassuolo et Cesena, dimanche pour le compte de la 5e journée du Championnat d'Italie.

Le Napoli au bord de la crise

Rien ne va plus à Naples. La défense prend l'eau, Gonzalo Higuain ne marque plus, le retard au classement est déjà abyssal après seulement quatre journées et le stade est vide, par surcroît. Le débonnaire Rafael Benitez se veut rassurant, mais son équipe fait peine  à voir. Elle plie sous le vent comme un brin d'herbe et a déjà encaissé six buts. Le Napoli n'a gagné qu'un match cette saison, à la dernière seconde au Genoa (2-1), et ses cadres déçoivent, d'Higuain à Marek Hamsik. L'élimination en barrages de Ligue des champions contre Bilbao a plombé les Parthénopéens, et ce début de saison complètement raté pèse lourdement sur le  nombre d'abonnés, en chute de 8000 personnes, de 14 à 6.000. Sassuolo, qui n'a pas encore gagné et n'a marqué qu'un seul but, est un  adversaire assez tendre pour remettre en selle le Napoli. Mais gare au réveil du nouveau buteur de l'Italie, Simone Zaza...

Inzaghi soigne ses arrières

Mimétisme? L'AC Milan a déjà le sens du but de son entraîneur, "Pippo" Inzaghi. Mais derrière le bât blesse. Meilleure attaque de la Serie A avec l'Inter (10 buts), la coopérative du but "rossonera" fait feu de tout bois, Jérémy Ménez est en grande forme (3  buts), Keisuke Honda semble enfin adapté à la Serie A après six premiers mois  souffreteux (3 buts) et Fernando Torres a ouvert son compteur en Serie A avec  un joli but d'avant-centre, une tête décroisée à montrer dans les écoles de  foot et de géométrie. Mais le Milan doit soigner sa défense, battue déjà huit fois. Inzaghi retrouve le Brésilien Alex, de retour de blessure, associé à Cristian Zapata.  Devant, il devrait également changer son 4-3-3 pour un 4-2-3-1, avec trois créateurs, Ménez-Honda-Federico Bonaventura, au service de Torres. Cesena, modeste promu, semble un adversaire idéal pour se refaire une santé, mais le discours valait pour Empoli à la précédente journée, et Milan a failli perdre (2-2)...

Gênes vibre toujours pour son derby

Le fameux "derby de la Lanterne" Genoa-Sampdoria Gênes reste un clou de la Serie A, quel que soit le classement des deux clubs, le port ligure étant le berceau du mouvement ultra. La "Samp" est mieux partie, à un point du podium, mais le Genoa a fait  belle figure, ne s'inclinant qu'une fois contre Naples dans le temps additionnel. Cette saison le derby vaut également par l'opposition entre les deux  présidents, deux hommes d'affaires hauts en couleurs qui ne s'apprécient guère, Enrico Preziosi (Genoa) et Massimo Ferrero (Samp). Ferrero, qui a racheté les "Blucerchiati", répète qu'il s'entend "avec tous  les présidents de Serie A sauf celui qui veut faire le précieux (jeu de mot  avec +prezioso+). Preziosi assure lui qu'il n'aurait "certainement pas vendu le Genoa à quelqu'un comme Ferrero". Il faut déjà contenir les excès des ultras, alors si les présidents se chauffent entre eux...

AFP