Lorenzo Insigne
Lorenzo Insigne célèbre son second but | CARLO HERMANN / CONTROLUCE / CONTROLUCE/AFP

Naples dans la douleur

Publié le , modifié le

Naples a remporté la 66e Coupe d'Italie en battant la Fiorentina (3-1) au terme d'une finale marquée par des incidents d'avant-match. Trois supporters napolitains ont été grièvement blessés lors d'affrontements entre supporters autour du Stade Olympique de Rome.

Des incidents, des blessés dont dans un état grave, des fumigènes sur le terrain, l'éventualité de ne pas jouer cette finale, un hymne italien copieusement sifflé... Le début de la finale de la Coupe d'Italie entre Naples et la Fiorentina s'est déroulé dans la confusion la plus totale. Par chance, la suite de la rencontre fut beaucoup plus "calme".

La première période a été marquée par les contres supersoniques des Napolitains qui ont rapidement creusé l'écart grâce à un doublé de Lorenzo Insigne. Le jeune attaquant italien a fait parler sa pointe de vitesse et son adresse pour marquer aux 11e et 17e minute. Sonnée par les événements d'avant-match et par la réussite du Napoli, la Fiorentina était clairement dans les cordes mais, avec une certaine réussite, Vargas permettait à la "Viola" de revenir dans le match à la 29e minute grâce à une belle reprise du gauche (2-1).

En dépit des efforts de la "Fio" pour égaliser en seconde période, et de l'exclusion d'Inler à dix minutes de la fin, les hommes de Rafa Benitez parvenaient à conserver leur maigre avantage. Le retour de Guiseppe Rossi, après 4 mois d'absence côté toscan, était salué par une véritable ovation mais le revenant ne réalisait pas le miracle attendu et Mertens qui reprenait lui aussi la compétition, assurait la victoire dans les arrêts de jeu (3-1, 92e). Naples, à l'arraché et dans de bien tristes circonstances, décrochait ainsi la 5e Coupe d'Italie de son histoire mais celle-ci avait un goût bien amer.

francetv sport @francetvsport