Robinho (AC Milan)
Robinho (AC Milan) | OLIVIER MORIN / AFP

Milan sourit, Naples et l'Inter déchantent

Publié le , modifié le

L'AC Milan, qui s'est nettement imposé (3-0, buts de Nocerino, Robinho et Cassano) contre Palerme, respire mieux après un début de championnat médiocre. Les Rossoneri reviennent provisoirement dans la première partie du tableau. L'Inter, au contraire, s'enfonce dans la crise après son revers (2-1) à Catane. Naples (3e) a été piégé par Parme (1-2).

L'Inter déçoit encore

L'Inter Milan a perdu pour la quatrième fois de la saison (2-1) à Catane et pourrait se retrouver relégable en fonction des résultats de dimanche, inquiétant avant d'aller à Lille en Ligue des champions. L'Inter ne compte que 4 points en six journées (la première a sauté à cause de la grève des joueurs) et compte la plus mauvaise défense de Serie A (13 buts). Esteban Cambiasso a pourtant ouvert le score d'une volée du gauche (6e). Le centre était du Brésilien Maicon: les sénateurs du vestiaire signaient le retour de l'Inter. Mais en trois minutes après la reprise, les Siciliens ont renversé la situation, et renvoyé l'Inter à ses interrogations, sur deux courses de Gonzalo Bergessio. L'Argentin a d'abord traversé la défense de l'Inter pour servir Almiron (47e), puis a obtenu un penalty en étant - à peine - touché par Luca Castellazzi après avoir encore pris de vitesse la charnière centrale Walter Samuel-Lucio (50e). Francesco Lodi a transformé la sanction, et l'Inter n'a guère inquiété ensuite le gardien argentin Mariano Andujar. Le déplacement à Lille s'annonce compliqué.

Milan se relance, Naples cale

Le Milan va mieux après une victoire qui va le replacer dans le milieu du classement (11e samedi). Antonio Nocerino, l'ancien de Palerme, a concrétisé la domination des siens en concluant une action de Zlatan Ibrahimovic et Roberto Aquilani (40e). Puis Robinho (55e), sur une belle passe d'Ibra, et Antonio Cassano (64e), déjà son 5e but de la saison tous maillots et compétitions confondus, ont corsé l'addition. Philippe Mexès, annoncé de retour six mois après sa blessure au genou, n'était finalement pas sur la feuille de match. Peut-être jouera-t-il contre Borisov..

Naples, comme l'Inter, a mal préparé la venue du géant bavarois. Piégé par un but de Massimo Gobbi, qui a marqué dans le désert de la défense centrale après une belle talonnade de Sergio Floccari (57e), le onze titulaire de Walter Mazzari a répliqué par Giuseppe Mascara, décalé par une nouvelle talonnade, du génial Ezequiel Lavezzi (76e). Mais Francesco Modesto a donné la victoire en fin de match (82e) aux Parmesans.

Dimanche, la Juventus Turin doit confirmer au Chievo Vérone qu'elle fait la loi auprès des +petits+ clubs pour rester en tête. L'Udinese, en déplacement à l'Atalanta Bergame, voire Cagliari, opposé à Sienne, guettent un faux-pas. La journée se termine par le chaud derby romain, le grand choc d'une ville déjà secouée par les incidents de samedi devant l'église Saint-Jean-de-Latran. La Roma a remporté les quatre derniers, la Lazio a faim de revanche.