kaka, Milan AC
Le Milanais Kaka | ALBERTO LINGRIA / AFP

Milan s'enfonce, la Roma freine encore

Publié le , modifié le

Accroché sur la pelouse du Chievo Vérone, lanterne rouge (0-0) de Serie A, le Milan AC enchaîne un 4e match sans victoire en Championnat, le 6e toutes compétitions confondues. Tenue en échec la semaine dernière par le Torino (1-1), la Roma a connu un deuxième coup de frein face à Sassuolo (1-1) au Stade Olympique. Les Romains restent leaders mais pourraient voir le vainqueur du choc Juventus-Naples (20h45) revenir à un point;

Milan AC, monument en péril. Pour la sixième fois consécutive, la victoire a fui les hommes de Massimiliano Allegri. Signe que rien ne s'arrange, les Lombards ont cette fois concédé le nul à Vérone face au Chievo, lanterne rouge de Serie A (0-0). El-Shaarawy et Balotelli absents, le technicien italien avait choisi d'aligner Matri et Kaka sur le front de l'attaque. La première période pathétique de ses troupes ne lui a pas donné raison. Dans le deuxième acte, les Rossoneri se sont réveillés mais quand ce n'était pas le gardien Puggioni sur des frappes d'Emmanuelson et Mexés (59e, 60e), le poteau s'interposait devant Robinho (80e).

Friables défensivement, les Milanais auraient également pu s'incliner si Rigoni avait concrétisé devant le but vide (52e) ou si le but de Paloschi, refusé pour un hors-jeu contestable, avait été accordé (74e). Avec ce résultat nul, Milan, 10e, n'a que quatre longueurs d'avance sur les premiers relégables, Catane et la Sampdoria. La crise au sommet du club, où Barbara Berlusconi, la fille du  propriétaire, prépare la prise du pouvoir, se prolonge sur le banc, où Massimiliano Allegri est de plus en plus discuté. Les Rouge et Noir ont déjà 15 points de retard sur la Juve, troisième et détentrice du dernier ticket pour la Ligue des champions.

Deuxième nul pour la Roma

Trois points devant les Bianconeri en tête du classement, la Roma avait l'occasion de prendre le large en attendant le duel entre ses premiers poursuivants, Naples et la Juve, ce soir (20h45). Hôtes du promu Sassuolo, les hommes de Rudi Garcia ont bien démarré, profitant d'une maladresse de Longhi, auteur d'un but contre son camp (1-0, 19e). Les locaux tentaient d'enfoncer le clou, portés par un trio Pjanic, Ljacic, Florenzi en feu. Pegolo sauvait les siens à de nombreuses reprises (18e, 35e, 45e+3, 52e, 74e, 88e). Dangereux lors des dix premières minutes,les Neroverde pliaient sasn rompre et sortaient de la boîte en fin de match. De Sanctis pensait offrir les trois points à son équipe en s'imposant devant Floro Flores.

Mais sur la dernière action du match, Berardi perçait le dernier rempart romain (90e+4). Après Naples, le promu italien accroche un nouveau gros bonnet de Serie A. De son côté, la Roma connaît un nouveau coup d'arrêt après son nul contre le Torino lors de la journée précédente. Plus inquiétant, les partenaires d'un Totti toujours blessé ne parviennent pas à marquer plus d'un but depuis quatre sorties. Coup de mou ou surchauffe réelle pour les leaders incontestables de Serie A?

Jerome Carrere