Stefano Mauri Lazio Rome Brescia joie
Stefano Mauri (Lazio Rome) | AFP - Filippo Monteforte

Milan s'amuse, la Lazio engrange

Publié le , modifié le

La Lazio a battu le Genoa (4-2) pour reprendre la 4e place, qualificative pour la Ligue des champions, avec un point d'avance sur l'Udinese, qui joue dimanche, et l'AC Milan a étrenné son titre de champion d'Italie en battant Cagliari 4-1, pour la 37e journée, samedi. Mais l'Udine peut reprendre le ticket pour les barrages de la C1 en gagnant au Chievo Vérone, qui a assuré son maintien lors de la précédente journée.

Et la Roma, à trois longueurs de sa grande rivale du Capitole, peut revenir à hauteur de la Lazio si elle gagne à Catane. Le dernier billet italien pour la C1 se jouera de toutes façons lors de la 38e et dernière journée. Francesco Guidolin, l'entraîneur de l'Udinese, a prévenu que "le train pour la Ligue des champions ne repasserait sûrement pas avant longtemps", et que son équipe n'avait "pas le droit de se rater". La Roma aussi est monté d'un ton. Vincenzo Montella a rappelé le Lazio-Inter (0-2) de l'an dernier, où les +biancocelesti+ n'avaient pas tout donné pour stopper l'Inter, qui a fini champion devant l'AS Rome. Les tifosi de la Lazio avaient même déployé une grande banderole ironique: "Oh, noooooooooooon...." en constatant la défaite bienvenue des leurs. L'entraîneur de la Lazio Edy "Reja a demandé le maximum d'implication à Catane? Je ne m'y attendais vraiment pas... a lancé Montella, narquois. L'histoire récente, nous la connaissons tous...".

Samedi sur le terrain, la Lazio a réussi sa dernière sortie à l'Olimpico, et rempli sa mission en attendant l'Udinese. Giuseppe Biava (7e), le capitaine Tommaso Rocchi (52e), de retour après cinq mois de blessure, et le +Prophète+ Hernanès (55e, 66e) ont signé les buts, et Cristian Ledesma a donné deux passes décisives. Rodrigo Palacio (12e) et Domenico Criscito (89e) ont marqué pour le Genoa. A San Siro, après une parade en ville en bus, le Milan a fête son 18e +Scudetto+ par une victoire. Déjà vêtus du maillot de la saison prochaine, aux rayures noires et rouges plus étroites et aux parements blancs, les hommes de Massimiliano Allegri ont marqué par Robinho (22e, 35e), qui rejoint ses compères Zlatan Ibrahimovic et Pato à 14 buts, et Gennaro Gattuso (24e), plus inspiré que la semaine dernière, lorsqu'il avait insulté en chantant son ex-entraîneur, Leonardo, passé à l'Inter. Andrea Cossu a réduit le score pour les Sardes (38e), et Clarence Seedorf a signé le dernier but (77e).

AFP