Naples AC Milan Zlatan Ibrahimovic amortie poitrine
Zlatan Ibrahimovic (Milan AC) | AFP - Filippo Monteforte

Milan reprend ses aises

Publié le , modifié le

L'AC Milan s'est imposé à Bologne (3-0) et a repris de l'avance en tête du championnat d'Italie: 5 points sur Naples (4e), la Lazio Rome (3e) et la Juventus, désormais 2e après son succès 2-1 dans le match au sommet de la 16e journée. Zarate (14e) a répondu au but de Chiellini (2e) mais Krasic a donné la victoire aux siens à la 94e.

L'AC Milan compte également 6 points d'avance sur Naples, vainqueur samedi au Genoa (1-0) mais qui va céder sa place de dauphin à la Juve ou la Lazio. L'objectif des 39 points avant la trêve de Noël, fixé par l'entraîneur Massimiliano Allegri, est toujours faisable. Il reste à battre l'AS Rome samedi prochain. Le Milan a fait oublier la fausse note du match de Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (0-2), mercredi, et s'est imposé grâce au même trio de buteur que la semaine dernière contre Brescia (3-0): Kevin-Prince Boateng, Robinho et Zlatan Ibrahimovic.

Un but du Ghanéen Boateng (9) sur une passe d'+Ibra+, un duo qui avait déjà ouvert les vannes le week-end dernier contre Brescia, a bien lancé le match du Milan. Puis Robinho, servi après un jeu en triangle avec +Ibra+ et Boateng, allait ensuite battre Emilio Viviano, le gardien de l'équipe d'Italie pendant la convalescence de +Gigi+ Buffon (35). Puis le Suédois, trouvé dans la profondeur par Andrea Pirlo, marquait son 9e but de la saison (60). Bologne, en pleine crise financière (le FCB a été sanctionné d'1 point au classement), avait pourtant gagné quatre de cinq derniers matches, mais n'a pas pu rivaliser. Christian Abbiati a même détourné un penalty de Marco Di Vaio (79).

La Juve au forceps

Milos Krasic a offert à la dernière seconde la victoire à la Juventus Turin contre la Lazio Rome (2-1) dans le match au sommet de la 16e journée, et s'accroche à 6 points de l'AC Milan, le leader, qui a corrigé Bologne (3-0). Le Serbe est bien le joyau de la Juve. Son but génial, son 5e en Serie A, marqué sans angle après un dribble de funambule sur la ligne de but (90e+4), a offert le deuxième place à son équipe. Elle double Naples, vainqueur samedi au Genoa (1-0), et la Lazio, tous deux à 6 points également de la tête.
Les Turinois ont mérité leur victoire pour leur abnégation. Ils ont très vite ouvert le score, Giorgio Chiellini reprenant de la tête un corner de Roberto Aquilani (2e), mais la Lazio a tôt égalisé sur un autre corner, où l'Argentin Mauro Zarate résolvait un cafouillage (14e). Puis la Juve a poussé, jusqu'à la fin...

La Roma s'en sort bien

Derrière les surprises Naples et Lazio, l'AS Rome rame un peu, à 10 points de l'AC Milan. Dimanche après-midi, elle n'a pas fauté contre le dernier, Bari, et s'est imposée 1 à 0, pour remonter à la 6e place, devant l'Inter (qui saute deux matches de Serie A pour disputer le Mondial des clubs). Mais ce fut dur... Francesco Totti a raté un penalty (20), avant que le défenseur central Juan, en chasseur de but à 3 m de la ligne (et probablement hors-jeu), ne signe le but de la victoire (30). Si la Roma remonte un peu, le club des Pouilles s'enfonce: Bari a pris seulement 2 points sur 33 possibles... Lecce (3-2 contre le Chievo Vérone) et Brescia (1-0 contre la Sampdoria Gênes) vainqueurs, l'écart avec le maintien est maintenant de 5 points. Côté buteurs, Antonio Di Natale a pris la tête du classement en signant son 10e but pour la victoire de l'Udinese aux dépens de la Fiorentina (2-1), samedi, et le Brésilien de Cagliari Nenê a réussi un triplé contre Catane (3-0).

AFP