Fiorentina-Milan
David Pizzaro et Ricardo Montolivo | AFP - ALBERTO PIZZOLI

Milan rate le coche

Publié le , modifié le

Malgré sa supériorité numérique contre la Fiorentina, le Milan AC a perdu deux points précieux dans la course à la seconde place en série A. Les Milanais menaient pourtant 2-0 à l'heure de jeu après la réalisation de Mathieu Flamini, mais deux fautes dans la surface sanctionnées par deux penalties ont permi à la Viola d'accrocher un match nul 2-2.

Le Milan AC avait l'occasion de monter sur la seconde marche du podium et de dépasser Naples en se déplaçant sur la pelouse de la Fiorentina. L'occasion était belle de creuser l'écart sur un poursuivant direct. Les hommes de Massimiliano Allegri ont d'ailleurs fait tout ce qu'il faut pour ça. Pendant une heure. Dès le premier quart d'heure, Ricardo Montolivo chipait le ballon à David Pizzaro et filait au but tromper Viviano (14e minute). Le portier florentin évitait le break quinze minutes plus tard en sortant une tête d'el-Sharaawy. Pas récompensé, l'Egyptien était pourtant décisif quelques minutes plus tard en faisant expulser Tomovic pour un coup de coude alors qu'il filait au but (39e). A 10 contre 11, la Fiorentina encaissait un deuxième but à l'heure de jeu par l'intermédiaire de Mathieu Flamini. L'ancien gunner était à la réception d'un centre de Montolivo.

Nocerino remet la Fio en selle

En place et filant vers une 18e victoire cette saison, le Milan offrait une occasion à la Fiorentina de réduire le score. Nocerino commettait une faute sur Ljacic dans la surface. Le Serbe se faisait justice lui-même (2-1) à la 66e minute. S'il avait fait parlé de lui avant le match après avoir été surpris à fumer dans les toilettes d'un train, Balotelli était bien discret sur la pelouse. Super Mario devait attendre un coup-franc pour se montrer dangereux, mais sa frappe passait de peu à côté (68e). Cinq minutes plus tard, l'arbitre sifflait un nouveau penalty en faveur des Florentins après une faute du jeune Mattia De Sciglio sur l'ailier Cuadrado. A l'origine du premier but milanais, Pizzaro prenait ses responsabilités et remettait les deux équipes à égalité. La frappe du Chilien était suffisamment puissante pour tromper Abbiati pourtant parti du bon côté. Malgré une forte pression dans les dernières minutes, le Milan ne parvenait pas à arracher les 3 points et laisse Naples et La Juventus s'envoler en tête de la série A.

Les résultats de la 31e journée

Le classement de la série A