Juventus-Milan AC
El Shaarawy au milieu des Turinois | AFP - GIUSEPPE CACACE

Milan face à la citadelle turinoise

Publié le , modifié le

Après deux matches sans victoire, l'AC Milan reçoit la Juventus Turin, lors de la 14e journée. Les 17 points de retard des Lombards sur le leader de Serie A font perdre de l'intérêt à ce choc, même si les deux clubs ont gagné leur ticket pour les 8e de finale de Ligue des Champions. Relancée après sa première défaite en 49 matches (1-3 contre l'Inter le 3/11), la Vieille Dame aimerait enfoncer les Rossoneri dans la crise.

Le but de Philippe Mexès, la qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions, les deux éclairs de la semaine ont fait oublier le quotidien aux Milanais. Mais pas longtemps. Car ce dimanche, c'est le championnat qui reprend ses droits, avec la 14e journée. Car en treize matches, les Lombards ne se sont imposés que 4 fois, avec 3 nuls et donc six défaites. Un bilan bien maigre pour une formation habituée à jouer le haut du classement. Bien évidemment, la volonté d'assainir les finances du club en vendant les gros salaires (Ibrahimovic et Thiago Silva notamment) a largement contribué à abaisser le niveau général de la formation, qui a déjà encaissé 18 buts depuis le début de la saison, soit deux fois plus que leur adversaire du jour. Toujours placé sur la brèche, l'entraîneur milanais, Massimiliano Allegri ne parvient toujours pas à mener son équipe à deux succès de suite. Et comme les Lombards se sont imposés cette semaine en Ligue des Champions à Anderlecht (3-1)... Mais attention, le jeune attaquant italien Stephan El Shaarawy vient d'enchaîner trois matches consécutifs en marquant à chaque fois, depuis l'Italie-France amical jusqu'à l'affrontement européen en Belgique. Ses dix buts et son statut de meilleur buteur du Calcio en font l'arme essentielle des Milanais.

Mais si la côte de l'AC Milan n'est pas très élevée, c'est aussi en raison de l'adversaire qui se présente à San Siro. La Juventus compte 17 points d'avance sur les Milanais dans le Calcio. Ils viennent d'infliger une défaite destructrice au champion d'Europe en titre de Di Mateo (3-0). Et la défaite à domicile contre l'Inter, le 3 novembre, mettant fin à 49 matches dans défaite, n'a pas altéré la dynamique turinoise, qui a gagné trois des quatre matches suivants sans connaître un revers. Deuxième meilleure attaque d'Italie, défense la plus perméable avec seulement 9 buts encaissés en 13 matches (dont 3 contre l'Inter), la formation d'Antonio Conte n'a pas perdu à San Siro ces deux dernières saisons. La possibilité de prendre un peu plus de distances avec l'autre club milanais, qui ne joue que le lendemain à Parme où l'Inter n'a plus gagné depuis 2008, est un objectif supplémentaire lors de ce déplacement traditionnel.