Joie Samuel Eto'o et Wesley Sneijder Inter Milan 09 2010
Eto'o et Sneijder (Inter Milan) | AFP - Filippo Monteforte

Milan dans le viseur de l'Inter

Publié le , modifié le

Le choc de la 31e journée de Serie A entre le Milan AC et l'Inter Milan revêt beaucoup plus qu'une simple question de suprématie régionale. Cette fois, c'est bien le Scudetto qui est en jeu entre des Rossoneri qui marquent le pas et des Nerazzurri revenus à deux petits points de leur cousin ennemi.

Le Milan AC est dans ses petits souliers avant d'affronter l'Inter pour le 158e derby entre ces deux clubs en Série A. Le club de Berlusconi, qui comptait 13 points d'avance avant que Leonardo ne prenne la direction de l'Inter, n'en possède plus que deux. Une misère. Sous la houlette de son entraîneur miracle, l'Inter se présente donc en grand favori à San Siro. Le vent joue en faveur des Nerazzurri, le désir de revanche aussi, eux qui avaient été battus 1-0 au match aller sur un penalty d'Ibrahimovic. Le géant suédois, suspendu pour un coup de coude donné face à Bari, sera d'ailleurs le grand absent d'un choc qui passionne l'Italie. 

Avec Leonardo on a réussi quelque chose d'incroyable" Dejan Stankovic

Seule la proximité d'un quart de finale en Ligue des champions, disputé face à Schalke 04 trois jours après le derby pourrait pénaliser les Intéristes. Eliminés sans gloire par Tottenham au tour précédent, les Rossoneri n'ont, quant à eux, plus que le championnat dans le viseur. Une donnée non négligeable mais qui n'impressionne pas les partenaires de Samuel Eto'o. Toujours en lice pour rééditer leur fabuleux triplé de la saison passé (Coupe d'Italie-Championnat-Ligue des champions), les hommes du président Moratti veulent tout gagner. Galvanisés par l'arrivée de Pazzini (ex-Sampdoria), le retour en forme de Sneijder et l'état de grâce quasi-permanent d'Eto'o, les Nerazzuri savent d'où ils reviennent : "Nous avions une mission : récupérer le plus possible de points pour être en position de recoller le jour du derby. Avec Leonardo on a réussi quelque chose d'incroyable" se réjouit Dejan Stankovic, le milieu intériste.

Naples et Udinese, les outsiders

S'il ne fait presque pas de doute que le titre ne peut échapper à l'un des deux Milan, leur duel fratricide pourrait également favoriser un troisième, voire un quatrième larron. Naples et Udinese, en embuscade, espèrent tirer les marrons du feu. A six points du Milan AC, et avant un déplacement à Lecce, l'équipe du Frioul est certes sur une dynamique impressionnante mais son calendrier ne plaide pas pour elle. A trois points du leader, Naples, qui reçoit la Lazio, fait un candidat plus plausible mais son incapacité à battre les cadors du championnat depuis le début de la saison et son manque d'expérience dans un final au couteau pourraient desservir les Napolitains.

Julien Lamotte