Marcelo Bielsa
Marcelo Bielsa cherchera à se relancer vendredi contre Lorient | NICOLAS TUCAT / AFP

Marcelo Bielsa refuse d'entraîner la Lazio au dernier moment

Publié le , modifié le

Marcelo Bielsa a finalement refusé de débuter l'aventure la Lazio de Rome, alors qu'il avait signé son contrat la semaine dernière. La Lazio de Rome avait annoncé voici deux jours l'arrivée du technicien argentin et de son staff pour samedi. "El Loco", qui était sans club depuis son départ de l'OM après la 1re journée du championnat la saison passée, écrit une nouvelle page de son histoire, qui va encore parfaire sa réputation d'homme imprévisible et sans concession.

"Nous prenons acte avec stupeur de la démission de M. Marcelo Bielsa (...) en violation des engagements pris et des contrats signés la semaine dernière et déposés auprès de la Fédération italienne de football", indique un bref communiqué de la Lazio. A 60 ans, Marcelo Bielsa ne viendra pas entraîner la Lazio. Après une saison passée loin des terrains, après son départ précipité de Marseille au soir du premier match de la saison passée, le technicien argentin a claqué la porte du club italien, avant même d'être entré. Selon la presse italienne, il y aurait eu un désaccord sur les transferts à réaliser. 

Le club annonce par ailleurs avoir engagé comme nouvel entraîneur, ou plutôt rappelé, Simone Inzaghi qui s'était déjà engagé avec un autre club, la Salernitana. M. Inzaghi avait été embauché par la Lazio en fin de saison dernière, début avril, après le limogeage de son prédécesseur, Stefano Pioli, puis avait quitté à la fin de la saison le club romain, auteur d'une triste huitième place dans le championnat national.

Un technicien intransigeant

Des Newell's Old Boys au championnat mexicain, puis en passant par Velez Sarsfield, l'Espanyol Barcelone, la sélection argentine ou chilienne sans oublier l'Athlétic Bilbao, pour finir par l'OM, l'homme s'est taillé une réputation de meneur d'hommes exceptionnel, mais aussi doté d'un caractère intransigeant. Sa méthode est connue:  intensité, pressing tout terrain, marquage individuel dans un système 3-3-1-3 qui ne laisse aucun répit à l'adversaire, ni à ses joueurs.

En Italie, on se souvenait de lui surtout pour sa leçon de "calcio" prodiguée en mars 2015, lorsqu'il avait été invité au Coverciano, le Clairefontaine de la Squadra. Pendant une heure et demie, vidéos et diapositives à l'appui, l'Argentin avait expliqué sa conception du football et les 28 schémas qu'il a identifiés. Maurizio Sarri (Naples), Rudi Garcia (ex-AS Rome), Rafael Benitez (ex-Naples) étaient dans la salle. Et au premier rang, le sélectionneur de l'Italie Antonio Conte n'en avait pas manqué une miette. La Lazio pensait avoir recruté ce technicien. Mais l'homme est insaisissable. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze