Inter joie eto'o 102010
Les Interistes ont brillé | AFP

L'Inter sur sa lancée

Publié le , modifié le

L'Inter continue sa marche en avant dans le championnat d'Italie, après sa nouvelle et large victoire sur le Genoa (5-2) dimanche lors de la 28e journée. Les Intéristes confortent leur 2e place, à 5 longueurs du Milan AC, qui l'a emporté la veille sur la pelouse de la Juventus (0-1), mais avec désormais 3 points d'avance, sur Naples, tenu en échec par Brescia (0-0). Udinese se hisse à la 4e place après son succès sur Bari (1-0).

La Lazio Rome qui reçoit Palerme dans la soirée reste en embuscade, tout comme la Roma qui a redressé un peu la barre en allant s'imposer à Lecce (1-2). Mais pour ces deux équipes, il devrait être vraiment difficile d'accrocher le podium, même si Naples paraît en perte de vitesse.

On s'achemine donc, pour le titre, vers un duel acharné entre les deux formations milanaises, avec un avantage pour le Milan AC, qui semblait en danger à Turin, face à une Juventus en extrême besoin de réhabilitation, mais qui a parfaitement bien sur négocier cette rencontre en déverrouillant le score par Gattuso.
L'Inter qui avait l'occasion de se rapprocher un peu plus en cas de défaite de son voisin, n'a pas pour autant perdu son temps. Meilleur attaque du championnat, il a encore fait parler la poudre face à un Genoa qui a tenu une période, ouvrant même la marque à la 40e par Palacio, avant de s'écrouler sous les coups de butoir des Nerazzurri. Pazzini, Eto'o à deux reprises, puis Pandev et Nagamoto ont offert un succès probant à leurs couleurs.
Pour Naples, le championnat commence à être long. Après la grosse désillusion du match au sommet raté la semaine précédente à Milan, les Napolitains n'ont pas pu rebondir face à Brescia, avant dernier du championnat. Ce qui fait l'affaire d'Udinese qui n'a fait la différence devant la lanterne rouge Bari que sur un pénalty signé Di Natale, mais qui empoche trois points précieux.

En fin de tableau, Cesena respire un peu, après être allé s'imposer sur la pelouse de la Sampdoria de Gênes (3-2) avec notamment un doublé de Giaccherini.

Christian Grégoire