Inter Milan Cambiasso crie 01 2011
Stankovic toujours dans le coup | AFP - Marcello Paternostro

L'Inter stoppé dans son élan

Publié le , modifié le

L'Inter, battu pour la première fois depuis l'arrivée de Leonardo à sa tête, 3-1 à l'Udinese, est doublé par l'AS Rome, vainqueur de Cagliari (3-0), et voit l'AC Milan reprendre le large en tête du championnat en battant Cesena 2-0 lors de la 21e journée du Calcio. Naples a repris la 2e place à l'AS Rome en gagnant à Bari (2-0), gagnant du terrain sur la Lazio (4e), battue à Bologne (1-3), et la Juventus Turin (6e), rentrée avec un point de Gênes (0-0).

Fin de l'état de grâce pour Leonardo. Après cinq victoires, dont quatre en Serie A, en cinq matches, l'Inter du Brésilien a chuté. Il n'y a rien de déshonorant à perdre chez les Frioulans, 8e et armés du meilleur buteur de la Serie A, Antonio Di Natale, qui a marqué son 15e but, mais il se confirme que la défense est le talon d'Achille des Nerazzurri: ils ont concédé 12 buts en six matches avec Leo. Dejan Stankovic avait pourtant mis l'Inter sur les rails (16), mais le Colombien Cristian Zapata a planté le premier clou (21), avant Di Natale (25), et Maurizio Domizzi (76) a achevé l'Inter. Le quintuple champion en titre se retrouve même à 9 points de l'AC Milan (avec encore un match à rattraper, toutefois, le 16 février chez la Fiorentina). En effet, la logique a été respectée pour les Rossoneri, vainqueurs du relégable Cesena 2-0.

L'Inter, 5e, se retrouve également à trois longueurs de la Roma, qui a signé sa huitième victoire de rang dans son stade Olympique en Serie A, et voit Naples porter son avance à 5 points. L'étonnant dauphin, à 1 seul point du leader avant Milan-Cesena, n'a pas tremblé à Bari, grâce à l'Argentin Ezequiel Lavezzi, qui a malicieusement détourné un coup franc (38), et à son arme fatale, l'Uruguayen Edinson Cavani (87), pour son 14e but en Serie A cette saison. La Lazio Rome, elle, s'essouffle, elle a perdu en trois minutes à Bologne, où elle menait grâce à Sergio Floccari, craquant face à l'Uruguayen Gaston Ramirez (36) puis Marco Di Vaio (39, 90), pour ses 12 et 13e buts de la saison. Bologne, qui a - encore - changé de président dans la semaine, se porte très bien sur le terrain, malgré ses 3 points de pénalité.

Avec un seul attaquant valide, Amauri, masqué pour protéger sa fracture du nez, la Juve n'a rapporté qu'un point de Gênes et pourrait se retrouver à neuf longueurs du Milan. Le titre s'éloigne vraiment, et même la zone Ligue des champions. Palerme, qui a battu 1-0 Brescia (19e) à trois minutes de la fin grâce à un coup franc de Cesare Bovo, et l'Udinese se rapprochent de la Juve, à respectivement 1 et 2 points. Dans le bas du classement, Lecce est sorti de la zone de relégation grâce à son nul à la Fiorentina (1-1). Le buteur, David Di Michele (23), a manqué un penalty, et les club des Pouilles s'est fait rejoindre sur un but d'Alberto Gilardino (56).

Gilles Gaillard