Totti Roma doigt levé 012011
Totti, sauveur de la Roma | AFP - FILIPPO MONTEFORTE

L'Inter se rassure, la Roma frappe fort

Publié le , modifié le

Porté par son emblématique Totti, la Roma a frappé un grand coup lors de la 32e journée de Serie A en s'imposant à Udine (1-2). Un succès qui permet aux Romains de se relancer dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des Champions. L'Inter s'est rassuré en dominant le Chievo Vérone, malgré une prestation peu convaincante. la Juve s'est arrachée pour battre le Genoa (3-2).

L'AS Rome a remporté une précieuse victoire sur le terrain de l'Udinese (1-2) grâce à un doublé de Francesco Totti, et revient à 3 points de son adversaire dans la course à la 4e place, qualificative pour la Ligue des champions, samedi pour la 32e journée de championnat d'Italie. A Udine, Il capitano a encore sauvé son équipe au bout du temps additionnel, dans une fin de match trépidante, juste après un but refusé à l'Udinese pour une main de Kwadwo Asamoah.

Le capitaine emblématique de la Louve a ouvert le score sur un penalty obtenu par Davide Pizarro (57e), avant de marquer sur un centre en retrait de John-Arne Riise dans les arrêts de jeu (94e). Les 10e et 11e buts de la saison de l'idole romaine (dont 6 penalties), et les 202 et 203e en Serie A, tous sous le maillot de la Roma. Il n'est plus qu'à deux longueurs de Roberto Baggio au classement des meilleurs buteurs de la Serie A.

L'Udinese, privée de son feu-follet chilien, Alexis Sanchez, blessé, a cru maintenir l'écart de six longueurs avec son poursuivant grâce à l'inévitable Antonio Di Natale (88e) et le 26e but du meilleur réalisateur de la saison. Elle a même cru gagner, et la colère des Frioulans en disait long sur la frustration à la fin du match, après un but refusé à Asamoah. S'il y avait bel et bien main du Ghanéen, il y avait peut-être aussi faute de Simone Perrotta, synonyme de penalty. Udine subit sa deuxième défaite de rang, et sa deuxième de l'année 2011. Les Frioulans craqueraient-ils dans la dernière ligne droite?

L’Inter sans convaincre

La vieille arrière-garde de l'Inter a permis au champion en titre de rester dans la course au Scudetto, après la gifle reçue lors du derby (3-0) et l’humiliation subie en Ligue des Champions face à Schalke 04 (2-5). Esteban Cambiasso et Maicon ont ainsi offert aux Nerazzurri une victoire peu convaincante mais ô combien précieuse sans la course au titre. Les tenants du titre reviennent ainsi à deux points du Milan AC. Si ce n’est une solidité retrouvée qui a mis fin l'hémorragie après huit buts encaissés en deux matches, les hommes de Leonardo n’ont rien montré, butant longtemps sur la 13e défense de Serie A et faisant preuve d’une inefficacité inquiétante sur le front de l’attaque.

Dimanche, la Juventus a elle aussi montré quelques signes de fébrilité avant de finalement terrasser le Genoa (3-2). Menée 1-2 sur sa pelouse, la "Vieille Dame" a retrouvé une seconde jeunesse dans la dernière demi-heure de jeu, Matri et Toni donnant la victoire aux Piémontais. Grâce à ce succès, la Juve est toujours septième, à deux points de l'AS Roma. Et n'a pas encore abandonné toutes ses ambitions en cette fin de saison.Avec cette deuxième victoire d'affilée, après le 2-0 chez l'AS Rome, Turin peut toujours rêver à la C1, impensable il y a quinze jours quand elle était en pleine crise. Mais les deux défaites d'affilée de l'Udinese (4e) ont réduit l'écart de 11 à 5 points.