Joie Samuel Eto'o et Wesley Sneijder Inter Milan 09 2010
La joie des Intéristes | AFP - Filippo Monteforte

L'Inter revient dans la course

Publié le , modifié le

L'Inter est revenu à 5 points du leader du championnat d'Italie, l'AC Milan, en gagnant son dernier match en retard de la 17e journée, mercredi sur la pelouse de la Fiorentina (2-1). Après sa défaite à la Juventus Turin, dimanche (1-0), l'Inter se relance. Il a rattrapé les deux matches manqués pendant le Mondial des clubs et reprend la 3e place à la Lazio Rome.

Si la victoire maintient intactes les ambitions de l'Inter, elle a encore révélé au grand jour une faiblesse chronique de cette équipe: sa défense, qui a pris 17 buts en 12 matches depuis l'arrivée de Leonardo sur le banc. Trop facilement mise hors de position par la Fiorentina, elle n'a dû qu'à la maladresse d'Alberto Gilardino de ne prendre qu'un but. L'attaquant international a en effet raté plusieurs occasions. Même si l'entraîneur affirme ne pas être inquiet, son équipe a un problème derrière et reste orpheline de sa charnière de la saison dernière, Lucio, bientôt de retour et Walter Samuel (blessé toute la saison).

 En revanche l'attaque est pleine de vie et d'idées et n'a dû à l'adresse du gardien de la Fiorentina Artur Boruc de ne marquer que deux fois. L'Inter avait rapidement pris les
devants sur un but de Michele Camporese contre son camp, déviant une balle de Samuel Eto'o (6).  Le Camerounais a ensuite servi Giampaolo Pazzini pour son 4e but depuis son arrivée à l'Inter (cinq matches), concrétisant la domination des Nerazzurri (62).  Manuel Pasqual avait égalisé sur un centre fuyant que personne n'a touché, pas même le gardien Julio Cesar et qui a fini au fond des filets (33).

Dans l'autre match en retard, remis lui à cause de la neige, le Genoa a remporté le derby de Gênes en battant la Sampdoria 1 à 0 grâce à un but du défenseur brésilien Rafinha.