Derby Inter-Milan
Balotelli n'a pas pu faire la différence contre son ancien club | AFP - GIUSEPPE CACACE

L'Inter résiste au Milan

Publié le , modifié le

Le 208e derby de Milan s'est terminé sans vainqueur, l'Inter et le Milan se sont séparés sur un match nul 1-1. A l'ouverture du score d'El-Shaarawy en première mi-temps a répondu Schelotto en seconde. Pour son premier derby sous les couleurs du Milan AC, Mario Balotelli n'a pas marqué et a même raté plusieurs grosses occasions. Au classement, le Milan rate une occasion de revenir sur le deuxième Naples et reste un point et une place devant son adversaire du soir.

Même si les deux clubs ont perdu de leur superbe depuis quelques années, un derby de Milan est toujours un événement. La présence de l'enfant terrible Mario Balotelli ne faisait qu'ajouter du piment. Dans un San Siro en fusion, c'est l'Inter qui démarrait le mieux la rencontre à l'image de ce déboulé de Guarin sur le côté droit dès la cinquième minute. Quelques instants plus tard, Palacio était repris au tout dernier moment par une défense milanaise aux abois. Jusqu'ici très discret, Super Mario sortait enfin de l'ombre qu'il n'a pas l'habitude de côtoyer. Seul aux 6 mètres, il ratait son contrôle et la glissade qui suivait lui valait une belle trace blanche sur le front qu'il gardera toute la première mi-temps (15e minute).

Cette action sonnait le réveil de l'attaque milanaise et six minutes plus tard, Boateng lançait dans la profondeur El-Shaarawy qui trompait Handanovic d'un bel extérieur du pied. Le 16e but de la saison pour le "Pharaon". Le meilleur buteur du Milan AC cette saison rappelait aux supporters qu'il y avait un avant Super Mario. Si Cassano tentait une frappe lointaine, c'est bien les Rossonero qui terminaient en trombe cette mi-temps. Par trois fois, Balotelli voyait ses tentatives stoppées par Handanovic. D'abord après une tête puissante sur corner (27e), puis sur une reprise taclée aux 6 mètres (29e) et sur coup-franc (40e). A chaque fois le portier slovène mettait en échec l'attaquant. Du déchet dont allait se souvenir le poteau qui essuyait les coups de crampons de rage de l'Italien.

A chacun sa mi-temps

Au retour des vestiaires, le match repartait sur les mêmes bases que la première mi-temps. Une équipe de l'Inter qui prenait les affaires en main et un Milan ayant du mal à mettre son jeu en place. Alors que le brouillard des fumigènes se dissipait, Abbiati empêchait Guarin d'égaliser (54e). Beaucoup sollicité en première mi-temps, Handanovic se heurtait une nouvelle fois à Mario Balotelli et restait quelques minutes au sol.

Super Mario, beaucoup plus discret en seconde mi-temps, était même repris par Zanetti, son ancien capitaine, après un mauvais geste d'humeur. Plus entreprenant que son adversaire, les Nerrazzuro finissaient par égaliser à la 71e minute par Schelotto de la tête sur un centre de Nagamoto. Plus rien ne sera marqué et les deux équipes se séparaient sur un score nul qui n'arrangeait personne. Milan reste troisième et l'Inter quatrième.

Les résultats de la 26e journée de Série A