L'inter Milan s'offre une quatrième victoire consécutive, l'AS Roma s'en sort bien à Gênes

L'inter Milan s'offre une quatrième victoire consécutive, l'AS Roma s'en sort bien à Gênes

Publié le , modifié le

De la Juventus Turin, leader, à l'Inter Milan (7e), tous les gros calibres du Championnat d'Italie se sont imposés lors de la 19e journée, qui se termine donc sur un grand statu quo en tête de classement.

Il y avait pourtant quelques éléments contraires: la Juventus avait mal fini 2016 avec une défaite contre l'AC Milan en SuperCoupe d'Italie; Buffon, malade, était absent; et tous ses rivaux s'étaient imposés. La pression était sur la Juventus mais dimanche soir contre Bologne, elle l'a balayée en moins de 10 minutes, le temps pour Pjanic d'offrir un ballon parfait à Higuain, qui reprenait de volée et ouvrait la marque (1-0, 7e).La suite a montré qu'il y avait un monde entre le quintuple champion en titre et Bologne, absolument inoffensif. Dybala a marqué sur penalty pour le 2-0 avant la pause (41e) et Higuain s'est offert un doublé pour alourdir le score (3-0, 55e).

Il s'agit de la 26e victoire consécutive en Serie A de la "Vieille Dame" dans son Juventus Stadium et c'est un nouveau record d'Italie. Le précédent lui appartenait aussi. Avec un match en retard à disputer en février contre Crotone (19e), la Juventus compte toujours quatre points d'avance sur l'AS Rome et sept sur Naples. Dimanche, la Roma n'a pas particulièrement brillé face au Genoa, mais elle a su s'imposer sur ce terrain difficile, fatal cette saison à la Juventus, à l'AC Milan ou à la Fiorentina. Les Romains ont gagné 1-0 grâce à un but contre son camp de Izzo.

Les Milan s'imposent...

Un peu plus tard, l'AC Milan (5e) a lui aussi attendu les dernières minutes pour faire plier Cagliari. Bacca, muet depuis près de 600 minutes en Serie A, a marqué le seul but du match à la 87e minute (1-0). Avec un match en retard, les Milanais restent bien placés dans l'optique de la qualification pour la Ligue des champions. L'Atalanta Bergame (6e), équipe surprise de la première moitié de saison, est de son côté repartie sur les mêmes bases en 2017 avec un très net succès 4-1 sur le terrain du Chievo Vérone, marqué par le doublé de "Papu" Gomez et son brassard. La seule mauvaise affaire du week-end revient au Torino (8e), tenu en échec 0-0 sur le terrain de Sassuolo (16e) et désormais un peu décroché.

L'Inter Milan pour sa part va décidément beaucoup mieux et a enchaîné dimanche une quatrième victoire d'affilée en allant battre l'Udinese 2-1, ce qui lui permet de remonter à la 7e place. L'effet Stefano Pioli se confirme. Depuis son arrivée en remplacement de Frank De Boer, le technicien italien a remis l'Inter dans le sens de la marche avec un excellent bilan de cinq victoires, un nul et une défaite. Pleinement relancés dans la course à l'Europa League, les Nerazzurri restent tout de même assez loin du podium, avec cinq longueurs de retard sur Naples. Dimanche, l'Inter l'a emporté grâce un doublé de Perisic après avoir été mené 1-0. Le Croate a inscrit son deuxième but à la 87e minute.

AFP