Ivan Perisic  et Mauro Icardi
Ivan Perisic et Mauro Icardi | AFP

L'Inter Milan déroule encore

Publié le , modifié le

L'opération remontée de l'Inter Milan se poursuit avec une cinquième victoire consécutive, décrochée samedi lors de la 20e journée face au Chievo Vérone (3-1), qui permet au club lombard de s'installer provisoirement à la 5e place. Depuis son arrivée en remplacement de Frank De Boer, Stefano Pioli en est à six victoires, un nul et une défaite, ce qui permet aux nerazzurri de croire à nouveau à la Ligue des champions.

En attendant les matches de dimanche, ils remontent en effet au 5e rang, à deux points seulement du podium. Et le calendrier leur est favorable avec deux matches à venir face aux relégables Palerme et Pescara. Samedi, malgré une domination de tous les instants, ils ont tout de même dû attendre les dernières minutes pour renverser la partie. Une semaine après avoir marqué le but décisif face à l'Udinese à la 87e minute, le Croate Ivan Perisic a ainsi remis ça samedi en inscrivant le but du 2-1 à la 86e minute. Le but du 3-1 inscrit dans le temps additionnel par Eder (90+3) venait lui sanctionner la très nette supériorité de l'Inter.

Un quart d'heure plus tôt, c'est l'avant-centre et capitaine de l'Inter Mauro Icardi qui avait ramené son équipe à 1-1, trompant enfin le gardien véronais Stefano Sorrentino, auteur à San Siro d'une collection d'arrêts décisifs. A seulement 23 ans, Icardi en est à trois saisons d'affilée de Serie A à au moins 15 buts et confirme qu'il fait partie des meilleurs N.9 du monde. Le Chievo (11e) avait ouvert le score par Sergio Pellissier à la 31e minute, totalement contre le cours du jeu, les Milanais ayant déjà nettement dominé la première période.

Dimanche, la Juventus Turin, leader, ira sur le terrain de la Fiorentina? La "Viola" n'est que 9e, mais elle est toujours dangereuse, surtout quand il s'agit de défier la Juventus, avec laquelle elle nourrit une rivalité historique. L'AS Rome (2e) sera elle sur le terrain de l'Udinese (10e), alors que Naples (3e) sera très nettement favori face au promu et relégable Pescara (19e) lors d'un match auquel pourrait assister Diego Maradona. Outre Fiorentina-Juventus, les deux principales affiches du week-end concernent par ailleurs des candidats à la qualification pour l'Europe, avec Lazio Rome-Atalanta Bergame dimanche et Torino-AC Milan lundi.

AFP